Cet article date de plus d'un an.

Russie : les rumeurs sur la santé de Vladimir Poutine démenties par le chef de l'armée britannique

"Nous voyons un régime relativement stable en Russie", estime au contraire Tony Radakin dans une interview à la BBC. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le chef d'état-major des armées britannique, l'amiral Tony Radakin, le 29 mars 2022 à Londres (Royaume-Uni).  (RASID NECATI ASLIM / ANADOLU AGENCY / AFP)

Il remet en cause des rumeurs invérifiables. Dimanche 17 juillet, le chef d'état-major des armées britannique, l'amiral Tony Radakin, s'est inscrit en faux contre des rumeurs concernant la santé du président russe, Vladimir Poutine, ou la possibilité qu'il puisse être assassiné.

"Je pense que certains commentaires sur le fait qu'il [Vladimir Poutine] ne soit pas en bonne santé ou qu'il finisse par se faire assassiner, et bien je pense que se sont des vœux pieux", a déclaré Tony Radakin à la BBC, dans une interview publiée dimanche.

"En tant que professionnels militaires, nous voyons un régime relativement stable en Russie, le président Poutine a été en mesure d'étouffer toute opposition (...) et personne au sommet n'a la motivation de le défier", a-t-il soutenu.

La Maison Blanche dément aussi

L'état de santé de Vladimir Poutine reste un mystère. La Maison Blanche avait démenti, dès le 2 juin, les informations de l'hebdomadaire américain Newsweek (en anglais) affirmant que le président russe souffrait d'un cancer "à un stade avancé".

Le journal évoquait un rapport classifié du renseignement américain. "Les informations selon lesquelles une telle évaluation du renseignement existe et que le président en a été informé ne sont pas vraies", avait réagi le Conseil de sécurité national, un organisme de la présidence américaine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.