Cet article date de plus de six ans.

Que valent vraiment les accords de Minsk ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En direct de Minsk en Biélorussie, Jeff Wittenberg analyse l'accord signé ce jeudi pour mettre fin à la guerre en Ukraine.

16 heures de négociations ont été nécessaires pour mettre d'accord les chefs d'État russe et ukrainien sur une sortie de crise en Ukraine. Toutefois, le résultat n'est pas un succès total, comme nous l'explique Jeff Wittenberg en direct de Minsk.

"C'est un accord qui se concentre sur l'essentiel, le cessez-le-feu qui va intervenir dans 72 heures. Pour le reste, l'optimisme de François Hollande tranche avec le discours beaucoup plus mesuré d'Angela Merkel qui a dit ne pas se faire d'illusions."

"Cet accord a le mérite d'exister"

Si le cessez-le-feu et la création d'une zone tampon de 70 km ont été officialisés, la question des territoires ukrainiens occupés par les prorusses est toujours ouverte.

"Il reste des zones d'ombre : le statut de ces provinces conquises par les séparatistes prorusses vont-elles devenir des républiques autonomes indépendantes alors que Kiev ne le veut pas ? La frontière sera-t-elle contrôlée par les forces internationales ?", questionne Jeff Wittenberg.

Pour le journaliste, ces accords sont donc un minimum nécessaire voire indispensable. "Si les parties s'étaient séparées après 16 heures de négociation, cela aurait été un échec retentissant. Cet accord a le mérite d'exister, et c'est ce que tout le monde veut retenir ce matin."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.