Les mercenaires de Wagner ont "toujours été présents en Ukraine", selon l'autrice du documentaire "Wagner, l'armée secrète de Poutine"

Alexandra Jousset, autrice-réalisatrice du documentaire "Wagner, l'armée secrète de Poutine", explique sur franceinfo que si la base centrale de Wagner est en Afrique, l'organisation, qui n'a pas d'existence juridique, a pour berceau l'Ukraine.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un champ de ruines après des affrontements près de Kiev, Ukraine, 28 février 2022. (ALISA YAKUBOVYCH / MAXPPP)

"Wagner a toujours été présent en Ukraine", assure sur franceinfo mardi 1er mars Alexandra Jousset, autrice-réalisatrice du documentaire "Wagner, l'armée secrète de Poutine", diffusée sur France 5. L’enquête, menée longuement par Alexandra Jousset et Ksenia Bolchakova, a permis de recueillir des témoignages rares et de l’intérieur. "L'Ukraine c'est le berceau de Wagner, c'est là où ils sont nés en 2014, où ils ont été repérés pour la première fois. Leur première mission était d'abattre les chefs séparatistes dans les républiques autonomes qui prenaient trop de pouvoir", explique-t-elle.

>> DIRECT. Guerre en Ukraine : plus de 660 000 personnes ont fui l'Ukraine en six jours, selon l'ONU

"Ce sont des hommes qui viennent de plusieurs pays, explique-t-elle. Ce sont principalement des Russes, des réservistes de l'armée russe. On pense que 10 000 hommes seraient passés par les rangs de Wagner, 5 000 seraient actifs aujourd'hui." "Avec le Mali, on a constaté une nouvelle vague de recrutements, là avec ce qu'il se passe en Ukraine, encore plus", poursuit la journaliste.

"La base centrale de Wagner est en Afrique, dans le sud de la Libye, c'est là que transitent tous les avions avant d'être transférés vers la Centrafrique, vers le Mali, assure Alexandra Jousset. Nous avons vu des traces de vols, quatre par semaine, à partir de début janvier, vers la Syrie et ensuite vers l'Ukraine."

"Leur principale mission est de sécuriser les dirigeants qui sont en place pour qu'ils restent au pouvoir et ne soient pas renversés par d'autres mouvements. Ils sont appelés par des gouvernements plus ou moins légitimes, comme par exemple la junte malienne."

Alexandra Jousset

à franceinfo

En échange, ces mercenaires se paient grâce à des mines d'or ou des mines de diamants. 

Wagner n'a aucune existence juridique

"Wagner n'a aucun lien officiel avec le pouvoir russe, Wagner n'existe pas et n'a pas d'existence juridique, souligne Alexandra Jousset. En revanche, on sait que c'est Evgueni Prigojine [oligarque russe proche de Vladimir Poutine] qui soutient financièrement Wagner. C'est un homme qui a fait fortune dans la restauration."

Aussi, selon la journaliste, déterminer une chaîne de commandement entre le pouvoir russe et Wagner est difficile, même si Wagner ne pourrait agir sans le soutien du pouvoir russe et que ses troupes sont déployées grâce au soutien logistique des avions militaires russes. "En Libye, abonde Alexandra Jousset, on les a vus utiliser des avions de chasse. C'est très compliqué d'imaginer que des mercenaires puissent utiliser ces avions sans le soutien de l'armée russe..."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.