Guerre en Ukraine : une journaliste tuée dans les bombardements qui ont visé Kiev jeudi

Le corps de Vira Ghyrytch a été découvert chez elle, sous les décombres, selon des collègues.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militaires devant un immeuble d'habitation détruit à Kiev (Ukraine) après une frappe russe, le 28 avril 2022. (DOGUKAN KESKINKILIC / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le corps retrouvé dans les frappes qui ont visé Kiev, dans la soirée du jeudi 28 avril, est celui de Vera Ghyrytch, une productrice et journaliste de Radio Liberty. Elle a été tuée par une frappe aérienne alors qu'elle se trouvait dans son appartement, situé dans l'immeuble résidentiel ciblé par les missiles russes. "Son corps a été retrouvé sous les décombres dans la matinée. L'appartement d'un autre ami a été endommagé", a témoigné l'une de ses collègues sur Twitter. Un autre lui rend hommage sur Facebook, en parlant d'une "personne merveilleuse".

La Russie a par ailleurs confirmé être à l'origine de ce bombardement. "Les forces russes ont détruit avec des armes de haute précision de longue portée les ateliers de l'entreprise spatiale Artiom dans la ville de Kiev", a affirmé le ministère russe de la Défense.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.