Guerre en Ukraine : trois questions sur la contre-offensive de Kiev, qui peine à faire reculer l'armée russe

Deux semaines après le début de sa contre-offensive militaire, Kiev a annoncé lundi matin la libération d'un nouveau village. Les soldats ukrainiens se heurtent aux lignes de défense russes très solidement protégées.
Article rédigé par France Info, Camille Magnard
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des soldats ukrainiens tirent vers la ligne de front, près de Bakhmout, le 17 juin 2023. (ANATOLII STEPANOV / AFP)

Depuis deux semaines, l'armée de Kiev tente de reprendre les territoires occupés par les Russes - certains depuis 16 mois, d'autres depuis neuf ans. Mais la contre-offensive ukrainienne bute encore très souvent face à la défense russe. 

Est-ce que l'Ukraine communique officiellement sur ses difficultés ?

L'état-major ukrainien le martèle : ses troupes progressent vaillamment vers le sud du pays. Preuve en est la reconquête, annoncée lundi 19 juin, de la petite ville de Piatykhatky, dans le secteur de Zaporijjia, où le drapeau jaune et bleu flotte à nouveau. 

Depuis le début de l’invasion russe, Kiev ne communique que sur ce qui est à son avantage, les avancées, les victoires, et jamais sur les pertes humaines et matérielles qui sont pourtant inévitables, ou sur les reculs stratégiques. C’est en quelque sorte la règle implicite de la guerre, et les Ukrainiens ont appris à vivre avec ce non-dit.

Et pourtant sur le terrain, les informations qui remontent semblent confirmer que les pertes ukrainiennes sont importantes depuis le début de la contre-offensive.

Pourquoi l'armée ukrainienne peine à avancer ?

Dans les régions occupées par Moscou, les Russes ont eu tout le printemps pour consolider leurs lignes de défense, ils ont densément miné les champs et les routes de la contre-offensive, ce qui ralentit beaucoup la progression des Ukrainiens.

Par ailleurs, les Russes ont largement l'avantage dans les airs : leur armée dispose de plus d’hélicoptères de combat, et surtout de plus d’avions ce qui augmente les pertes ukrainiennes.

Quelles conséquences sur la suite de la contre-offensive ?

Plusieurs sources, venues des renseignements occidentaux ou d’instituts d’analyse militaire, estiment que l’armée ukrainienne pourrait marquer une pause dans ses offensives, le temps de repenser sa stratégie pour tenter de limiter ses pertes.

Le temps aussi de faire le point sur les renseignements récoltés sur les lignes russes : il s'agira de mesurer si des brèches ont été percées dans la défense ennemie pour s’y engouffrer avec plus de moyens humains et matériels.

Et enfin le temps que les avions F-16 promis par plusieurs alliés occidentaux, avec leurs pilotes ukrainiens formés sur ces appareils, arrivent et permettent à l’Ukraine de rivaliser avec la Russie dans le ciel, au-dessus des lignes de front.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.