Guerre en Ukraine : on fait le point sur les livraisons d'armes et l'aide militaire récemment promises à Kiev

Face à l'intensification des combats dans le Donbass et dans le sud de l'Ukraine, plusieurs pays ont annoncé ces derniers jours des envois conséquents de matériels.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Des militaires ukrainiens chargent un camion avec des missiles antichars Javelin, de fabrication américaine, à l'aéroport de Kiev, le 11 février 2022. (SERGEI SUPINSKY / AFP)

Les livraisons s'accélèrent. Face à l'intensification des combats dans le Donbass et dans le sud de l'Ukraine, plusieurs pays ont annoncé cette semaine de nouvelles aides militaires à destination de Kiev. La France a notamment confirmé, vendredi 22 avril, la livraison imminente d'armes lourdes, dont des canons Caesar. 

Guerre en Ukraine : suivez les dernières informations dans notre direct

Jusqu'à récemment, l'envoi d'armes lourdes constituait une ligne à ne pas franchir pour de nombreux Etats, qui craignaient que cela constitue un acte de guerre aux yeux de la Russie. Tour d'horizon des aides militaires officiellement annoncées ces derniers jours.

Les Etats-Unis annoncent une nouvelle aide de 800 millions de dollars

Le président américain a évoqué, jeudi, une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars. Cette annonce porte à plus de 4milliards de dollars l'aide à Kiev depuis le début du mandat de Joe Biden, dont 3,4 milliards depuis le début de l'invasion par la Russie le 24 février, a précisé le Pentagone. 

Cette nouvelle tranche d'aide comprend 72 obusiers et leurs véhicules, 144 000 obus et 121 "drones suicides", nommés Phoenix Ghost. Ces obusiers "permettront d'équiper cinq bataillons d'artillerie pour un usage potentiel dans le Donbass", a détaillé le porte-parole du Pentagone, John Kirby. 

Washington avait déjà précédemment fourni ou promis 5 000 missiles antichars Javelin. Ce modèle, capable de percer le char russe T-90, est devenu un symbole de la résistance ukrainienne. En outre, les Etats-Unis avaient déjà annoncé l'envoi de 7 000 armes antichars d'un autre modèle, de 1 400 systèmes anti-aériens Stinger, de plusieurs centaines de "drones suicides" de modèle Switchblade, de 7 000 fusils d'assaut, de 50 millions de balles et munitions diverses, de roquettes à guidage laser, de drones Puma, de radars anti-artillerie et anti-drones, de blindés légers ainsi que de systèmes de communication sécurisée.

La France a livré plus de 100 millions d'euros d'équipements, dont des missiles et des canons

La France, qui reste discrète sur le détail de son aide apportée à l'Ukraine, a livré plus de 100 millions d'euros d'équipements militaires. "Nous livrons des équipements conséquents, des [missiles] Milan aux [canons] Caesar en passant par plusieurs types d'armements", a précisé vendredi Emmanuel Macron dans un entretien à Ouest-France"Je pense qu'il faut continuer sur ce chemin. Avec toujours une ligne rouge qui est de ne pas entrer dans la cobelligérance", a-t-il ajouté.

"Des milliers d'obus" et les canons Caesar de calibre 155 mm d'une portée de 40 kilomètres seront livrés "dans les prochains jours", a précisé l'Elysée. Les missiles Milan ont eux "déjà été donnés"Une quarantaine de militaires ukrainiens doit par ailleurs être formée en France à leur maniement à partir de samedi, a ajouté la présidence française, sans plus de précisions.

Le Canada a effectué sa première livraison d'artillerie lourde

Pour la première fois, le Canada a livré cette semaine de l'artillerie lourde à l'Ukraine, notamment des obusiers M777 et des munitions antichars supplémentaires, sans toutefois en préciser le nombre. Ottawa s'apprête aussi à envoyer des véhicules blindés.

Le Canada s'est engagé depuis 2015 à fournir à l'Ukraine des équipements militaires d'une valeur d'environ 112 millions de dollars américains, dont environ 94 millions depuis le début du conflit. Le pays a annoncé depuis février l'envoi de mitrailleuses, de carabines, de fusils de précision, de munitions, de grenades, de lance-roquettes, et de matériel de surveillance.

L'Espagne annonce l'envoi de 200 tonnes de matériel militaire

Madrid a annoncé, jeudi, l'envoi de 200 tonnes de matériel militaire, de munitions, de 30 camions militaires, de véhicules spéciaux de transport lourd et de dix véhicules légers. "C'est l'envoi le plus important effectué" par l'Espagne, a déclaré le Premier ministre, Pedro Sánchez, lors d'une conférence de presse commune avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. "Il fait plus que doubler ce que nous avions envoyé jusqu'ici", a-t-il ajouté. Madrid avait jusqu'ici envoyé une douzaine d'avions chargés de matériel militaire, selon la ministre de la Défense espagnole, Margarita Robles.

Le Royaume-Uni envisage d'envoyer des chars à la Pologne, voisine de l'Ukraine

Londres envisage d'envoyer des chars à la Pologne, pour aider Varsovie à livrer ses propres chars T72 à l'Ukraine, a déclaré vendredi le Premier ministre britannique, Boris Johnson. 

Le Royaume-Uni affirme en outre avoir déjà distribué 200 000 équipements à l'Ukraine, dont 4 800 missiles anti-chars NLAW et un petit nombre de Javelin, et a annoncé l'envoi de 6000 autres missiles. Le pays a aussi envoyé des missiles anti-aériens Starstreak et a promis d'envoyer 120 véhicules blindés et un nouveau système anti-navire. Londres a promis 350millions de livres sterling (416 millions d'euros) de soutien financier à l'armée ukrainienne, en plus d'un soutien humanitaire et économique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.