Guerre en Ukraine : "Nous avons besoin de cinq milliards de dollars par mois pour résister", lance Volodymyr Zelensky à Davos

Intervenant en visioconférence au Forum économique mondial, le président ukrainien a également appelé à "des sanctions maximales contre la Russie, devenue un Etat des crimes de guerre". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors d'une intervention en visioconférence au Forum économique mondial de Davos (Suisse), le 23 mai 2022.  (FABRICE COFFRINI / AFP)

Le président ukrainien appelle à davantage de moyens face à l'invasion de son pays par les forces russes. "Nous avons besoin de cinq milliards de dollars par mois pour résister", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une intervention au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, lundi 23 mai. Il a profité de cette nouvelle tribune pour exhorter le monde à fournir davantage d'aide, tant financière que militaire. Le leader a également appelé à "des sanctions maximales contre la Russie, devenue un Etat des crimes de guerre".  

>> Guerre en Ukraine : suivez les dernières informations dans notre direct

"Les sanctions (...) devraient être maximum, pour que la Russie et tout autre agresseur potentiel qui veut conduire une guerre brutale contre son voisin connaisse clairement les conséquences immédiates de ses actions", a-t-il lancé en visioconférence à la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF). "Il ne devrait y avoir aucun commerce avec la Russie", a-t-il insisté, réclamant entre autres "un embargo sur le pétrole russe" et des mesures contre "toutes les banques russes, sans exception". Volodymyr Zelensky a également appelé à "créer un précédent pour le retrait complet de toutes les entreprises étrangères du marché russe".

Un appel à davantage d'aide militaire

Volodymyr Zelensky a aussi réclamé davantage d'armes pour son pays, regrettant que le soutien de la communauté internationale n'ait pas toujours été assez rapide.

"Si nous avions reçu 100% de nos besoins en février, le résultat aurait été des dizaines de milliers de vies sauvées. C'est pourquoi l'Ukraine a besoin de toutes les armes que nous demandons, pas seulement celles qui ont été fournies. C'est pourquoi l'Ukraine a besoin de financement", a-t-il défendu à Davos. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.