Guerre en Ukraine : l’Union européenne va armer l’Ukraine, une décision historique

Publié
Guerre en Ukraine : l’Union européenne va armer l’Ukraine, une décision historique
France 2
Article rédigé par
A. Mikoczy, F. Crimon, A. Spanu - France 2
France Télévisions

Dimanche 27 février, l’Union européenne a montré les dents et a sorti les armes. Pour la première fois de son histoire, elle a annoncé qu’elle allait acheter et livrer des armes à un pays attaqué. Le journaliste Alban Mikoczy, en direct de Constanta (Roumanie), fait le point sur la situation.

"C’est un coup de tonnerre que cette déclaration d'Ursula Von Der Leyen", indique le journaliste Alban Mikoczy en direct de Constanta (Roumanie). Pour la première fois, l’Union européenne en tant que collectivité prend part à un conflit en achetant et en livrant des armes, et ce, "dans un contexte où les pays de l’Europe occidentale ont décidé de hausser le ton face à Poutine et de montrer leur détermination". Ça se passe avec des livraisons d’armes, mais aussi la présence renforcée de soldats français par exemple, "ici en Roumanie voisine parce que la stabilité de la région est en jeu", poursuit-il.

500 militaires français envoyés en Roumanie

Les États-Unis ont été les premiers à armer les Ukrainiens, quelques semaines avant les premiers combats. Ils ont été suivis ces dernières heures par plusieurs pays de l’OTAN. L’Allemagne, fait rarissime, va envoyer des armes létales sur une zone de guerre. La Belgique, les Pays-Bas, la République Tchèque entre autres vont eux aussi armer les forces ukrainiennes. Se pose le problème de l’acheminement puisque les aéroports sont souvent endommagés, parfois aux mains de l’armée russe. Il ne reste que le transport par la route. Deux pays vont devenir stratégiques : la Pologne et la Roumanie. Dans cette optique, des soldats français se préparent à partir à Bucarest. Leur mission : dissuader toute incursion, toute attaque vers ce pays membre de l’OTAN. Ils sont au total 500 militaires français à former ce bataillon mobilisé dans des délais très courts. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.