Guerre en Ukraine : les États-Unis indiquent qu'ils ne soutiennent pas les attaques sur le sol russe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Une attaque de drones sans précédent a visé la ville de Moscou, capitale russe, mardi 30 mai. Des immeubles ont été touchés, sans faire de victimes. Les États-Unis ont réagi en faisant savoir qu'ils ne soutiennent pas les attaques sur le sol russe, comme l'explique le journaliste Loïc de la Mornais, correspondant à Washington. -
Guerre en Ukraine : les États-Unis indiquent ne pas soutenir toute attaque sur le territoire russe Une attaque de drones sans précédent a visé la ville de Moscou, capitale russe, mardi 30 mai. Des immeubles ont été touchés, sans faire de victimes. Les États-Unis ont réagi en faisant savoir qu'ils ne soutiennent pas les attaques sur le sol russe, comme l'explique le journaliste Loïc de la Mornais, correspondant à Washington. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - L.de la Mornais
France Télévisions
France 2
Une attaque de drones sans précédent a visé la ville de Moscou, capitale russe, mardi 30 mai. Des immeubles ont été touchés, sans faire de victimes. Les États-Unis ont réagi en faisant savoir qu'ils ne soutiennent pas les attaques sur le sol russe, comme l'explique le journaliste Loïc de la Mornais, correspondant à Washington.

Mardi 30 mai, une attaque de drones sans précédent a visé la ville de Moscou (Russie). Des immeubles ont été touchés, mais aucune victime n'est à déplorer. "Après cette attaque de drones à Moscou, les États-Unis ont réagi de manière mesurée, voire un petit peu gênés aux entournures. Mardi, un porte-parole du Conseil national de sécurité, qui dépend de la Maison Blanche, a dit que, d'une manière générale, les États-Unis ne soutenaient pas toute attaque à l'intérieur du territoire de la Russie, mais qu'en même temps, l'Ukraine et la ville de Kiev avaient été victimes de leur 17e attaque aérienne depuis le début de ce mois, et que donc, entre les lignes, l'Ukraine avait le droit de se défendre", explique le journaliste Loïc de la Mornais, correspondant à Washington (États-Unis).

"Une ligne de crête très ténue" pour les Américains

"Pour les États-Unis, la ligne de crête est très ténue : soutenir militairement l'Ukraine, oui, mais provoquer une escalade incontrôlée avec la Russie, non. Alors, en ce moment, les services de renseignement américains sont en train d'analyser ce qu'il s'est passé sur cette attaque de drones. L'Ukraine et le président Volodymyr Zelensky démentent qu'ils en soient à l'origine", poursuit Loïc de la Mornais. Le journaliste indique que cette attaque sur Moscou pourrait être "l'œuvre de rebelles autonomes, par exemple ces Russes pro-ukrainiens qui ont attaqué la région russe de Belgorod il y a quelques jours".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.