Guerre en Ukraine : le chef de l'ONU exige l'arrêt des attaques "suicidaires" contre des centrales nucléaires

Antonio Guterres a appelé à l'arrêt des opérations militaires autour de celle de Zaporijjia, afin que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) puisse y accéder.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse à Tokyo (Japon), le 8 août 2022. (KAZUHIRO NOGI / AFP)

Le secrétaire général de l'ONU a qualifié de "suicidaire", lundi 8 août, toute attaque contre des centrales nucléaires. Il a appelé à l'arrêt des opérations militaires autour de celle de Zaporijjia, en Ukraine, afin que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) puisse y accéder.

Le site a été visé depuis vendredi par deux bombardements, dont les belligérants russes et ukrainiens s'accusent mutuellement. La situation sur place avait déjà suscité des inquiétudes en mars. Lors de leur assaut ayant conduit à la prise de la centrale de Zaporijjia en mars, les militaires russes avaient ouvert le feu sur des bâtiments administratifs du site, faisant craindre un accident nucléaire majeur.

"J'espère que ces attaques prendront fin", a dit Antonio Guterres lors d'une conférence de presse à Tokyo. Depuis une semaine, le secrétaire général de l'ONU ne cesse de s'inquiéter des risques nucléaires sur l'humanité, qui n'est qu'à "un malentendu" ou "une erreur de jugement" de l'"anéantissement nucléaire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.