Guerre en Ukraine : après la fin de l’accord sur les céréales, les tensions en mer Noire ravivées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Guerre en Ukraine : après la fin de l’accord sur les céréales, les tensions en mer Noire ravivées -
Guerre en Ukraine : après la fin de l’accord sur les céréales, les tensions en mer Noire ravivées Guerre en Ukraine : après la fin de l’accord sur les céréales, les tensions en mer Noire ravivées - (France 2)
Article rédigé par France 2 - J.Gasparutto, E.Touré, O.Wislet
France Télévisions
France 2
Des bombardements massifs ont eu lieu à Odessa ou dans le sud de l’Ukraine. Kiev accuse Moscou de viser spécifiquement ses infrastructures portuaires, afin d'empêcher toute reprise éventuelle des exportations de céréales.

Depuis trois jours, Odessa (Ukraine) est devenue le nouvel épicentre du conflit. L’armée russe bombarde le port stratégique de l’Ukraine et affirme viser des cibles militaires. Mais à un endroit, ce sont bien des civils qui ont été touchés. "Une personne est décédée, son corps a été découvert il y a quelques minutes sous les décombres d’un bâtiment administratif", rapporte Oleg Kiper, chef de l'administration militaire de la région d'Odessa. Les infrastructures portuaires sont principalement touchées.

Le Kremlin menace l’Ukraine 

Plus de 60 000 tonnes de céréales sont parties en fumée avec des conséquences qui vont bien au-delà de l’Ukraine. "Cela va créer une énorme crise alimentaire dans le monde. C’est une attitude barbare", affirme Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne. Ces attaques interviennent après la suspension par Moscou de l’accord sur la mer Noire qui a permis à l’Ukraine d’exporter en un an 33 millions de tonnes de céréales vers 45 pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie. Le Kremlin va plus loin en menaçant désormais l’Ukraine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.