Guerre en Ukraine : à Marioupol, l'évacuation des civils tarde à se faire

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : à Marioupol, l'évacuation des civils tarde à se faire
Article rédigé par
J. Chamoulaud, S. Perez, @RevelateursFTV - franceinfo
France Télévisions

Bombardée sans cesse depuis près d'une semaine, la ville portuaire connaît une situation tragique. Pour l'heure, le convoi humanitaire chargé d'évacuer les 200 000 civils a encore échoué, après une première tentative la veille.

Sixième jour de bombardements sur la ville de Marioupol. Dans cet hôpital, les femmes se serrent les unes contre les autres, alors qu’une vieille dame prie, assise sur son fauteuil roulant. Dimanche 6 mars, une nouvelle tentative de convoi humanitaire a eu lieu pour évacuer les 200 000 civils pris au piège sans aucun ravitaillement possible, et deuxième échec en deux jours. Une femme raconte l’horreur vécue par les civils : "On a vu des maisons brûler, des gens assis dans les caves. Dans notre village tout brûle, les gens se tirent dessus. Nous n’avons plus d’eau, ni de gaz ni d’électricité".

Enjeu stratégique 

À la télévision ukrainienne, le maire de la ville dénonce des frappes sur les civils : "Marioupol se trouve dans une situation tragique. Il y a des bombardements permanents sur les quartiers résidentiels. Il y a beaucoup de blessés et aussi des gens que nous ne reverrons plus". Située à 55 km de la frontière russe, Marioupol est une ville stratégique pour le Kremlin. Sa prise est synonyme de jonction entre les troupes venues de Crimée et les séparatistes du Donbass.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.