Guerre en Ukraine : à Kiev, la population résiste et ne croit pas en un revirement russe

Publié
Guerre en Ukraine : à Kiev, la population résiste et ne croit pas en un revirement russe
franceinfo
Article rédigé par
A. Vahramian, S. Yassine, P. Yurov, L. Iavieille - franceinfo
France Télévisions

Tandis qu'un assaut russe était redouté à Kiev après l'encerclement de la capitale, les habitants qui ont fait le choix de rester résistent, au point parfois de reprendre du terrain aux forces adverses.

Dans les rues de Kiev (Ukraine), les ambulances serpentent entre les barrages et ramènent les derniers évacués d'une ville à 10 km de la capitale. Ce sont des personnes très âgées, qui ont été les dernières à partir. Elles ont été prises dans les tirs croisés, avec une intense contre-offensive ukrainienne. À un kilomètre de ces ambulances, la vie continue à Kiev.

"Non, Kiev n'est pas sauvée"

Les Russes ont annoncé qu'ils se concentreraient sur le front de l'Est. Est-ce pour autant la fin du calvaire ? "Non, Kiev n'est pas sauvée. Je ne les crois pas", affirme un habitant. Les alertes retentissent dans la capitale, mais personne ne court aux abris. Le coiffeur a rouvert, et il y a du monde à la porte. "L'étau se desserre autour de Kiev, mais les Russes ont toujours l'opportunité d'utiliser leurs missiles à très longue portée", rappelle l'envoyée spéciale à Kiev du 20 Heures, Agnès Vahramian.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.