Guerre en Ukraine : le président biélorusse Alexandre Loukachenko accuse Kiev d'avoir tiré des missiles sur son pays

"On nous provoque. Je dois vous dire qu'il y a environ trois jours, peut-être plus, on a essayé depuis l'Ukraine de frapper des cibles militaires en Biélorussie", a-t-il affirmé, cité par l'agence de presse d'Etat Belta.

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko à Sotchi (Russie), le 23 mai 2022. 
Le président biélorusse Alexandre Loukachenko à Sotchi (Russie), le 23 mai 2022.  (RAMIL SITDIKOV / SPUTNIK / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a affirmé, samedi 2 juillet, que son armée avait abattu des missiles tirés depuis l'Ukraine sur son pays, en pleine spéculation sur une implication grandissante de Minsk dans le conflit entre Kiev et Moscou. "Je dois vous dire qu'il y a environ trois jours, peut-être plus, on a essayé depuis l'Ukraine de frapper des cibles militaires en Biélorussie. Dieu soit loué, nos systèmes anti-aériens Pantsir ont intercepté tous les missiles tirés par les forces ukrainiennes", a-t-il affirmé, cité par l'agence de presse d'Etat Belta."Je vous le répète, comme je l'ai dit il y a plus d'un an, nous n'avons pas l'intention de combattre en Ukraine", a-t-il toutefois assuré. Ce direct est maintenant terminé. 

 Les séparatistes soutenus par l'armée russe affirment avoir "totalement" encerclé LyssytchanskLes combats se poursuivent autour de Lyssytchansk, la dernière grande ville encore à conquérir pour les Russes dans la région du Donbass. Les séparatistes soutenus par l'armée russe ont affirmé samedi avoir "totalement" encerclé la ville."Heureusement, la ville n'est pas encerclée et elle est sous contrôle de l'armée ukrainienne", a répliqué à la télévision ukrainienne Rouslan Mouzytchouk, un porte-parole de la Garde nationale de l'Ukrainen démentant l'information. 

Washington envoie 820 millions de dollars d'aide à l'Ukraine. Le Pentagone a annoncé vendredi une nouvelle aide militaire à l'Ukraine, qui inclut des missiles, des obus et des outils de défense anti-aérienne, pour faire face à l'armée russe au sud et à l'est du pays en guerre.

 Au moins 21 morts dans des frappes dans la région d'Odessa. Des frappes de bombardiers sur des immeubles de la région d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine, ont tué au moins 21 personnes, selon le gouverneur régional, Maksym Martchenko. L'armée russe n'a de son côté pas communiqué de bilan. "Il s'agit d'une terreur russe délibérée et non de quelques erreurs ou d'une frappe de missile accidentelle", a dénoncé le président Volodymyr Zelensky.

 Kiev accuse les Russes d'avoir tiré des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents. "Vers 18 heures, les forces armées russes ont effectué à deux reprises une attaque aérienne avec des bombes au phosphore sur l'île des Serpents", a écrit vendredi sur Telegram le commandant en chef ukrainien, Valeriï Zaloujniï. La veille, l'armée russe avait annoncé s'être retirée de cette île ukrainienne symbolique "en signe de bonne volonté", après avoir "accompli" les "objectifs fixés".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

19h58 : Il est 20 heures ! Faisons le point sur l'actualité de ce samedi soir.

• Wout Van Aert en jaune ! Un coureur belge succède à un autre en tête du classement général du Tour de France. C'est le sprinter Fabio Jakobsen qui a décroché la 2e étape au sprint à Nyborg.

Exploit monumental d'Alizé Cornet ! La Française s'est offert le scalp de la numéro 1 mondiale, Iga Swiatek, au troisième tour de Wimbledon (6-4, 6-2).

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko assure que son armée a intercepté des missiles tirés sur son pays depuis Kiev. Les dernières infos sur les combats dans notre direct.

De nombreux cortèges étaient organisés partout en France pour demander l'inscription du droit à l'avortement dans la constitution. Reportage dans le cortège parisien.

19h35 : Précision importante dans le discours du président biélorusse Alexandre Loukachenko, qui accuse l'Ukraine d'avoir tiré des missiles vers son pays : "Je vous le répète, comme je l'ai dit il y a plus d'un an, nous n'avons pas l'intention de combattre en Ukraine."

19h07 : "Nous sommes l'objet de provocations. Il y a trois jours, peut-être un peu plus, depuis le territoire de l'Ukraine, ils ont tenté de frapper des installations militaires sur le territoire de la Biélorussie. Mais, Dieu merci, les systèmes de défense aérienne de Pantsir ont intercepté tous les missiles qui ont été lancés par les forces armées ukrainiennes", a déclaré Alexandre Loukachenko lors d'un discours prononcé le jour de l'indépendance, cité par l'agence d'Etat Belta.

19h05 : Le président biélorusse Alexandre Loukachenko accuse Kiev d'avoir tiré des missiles sur son pays.

18h07 : Il est 18 heures ! Faisons un petit tour de l'actualité de ce samedi.

• Wout Van Aert en jaune ! Un coureur belge succède à un autre en tête du classement général du Tour de France. C'est le sprinter Fabio Jakobsen qui a décroché la 2e étape au sprint à Nyborg.

Les forces séparatistes prorusses ont annoncé avoir encerclé la ville de Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, ce que l'armée de Kiev a démenti. Les dernières infos sur les combats dans notre direct.

De nombreux cortèges étaient organisés partout en France pour demander l'inscription du droit à l'avortement dans la constitution.

Alors que la reprise épidémique se confirme en France, on vous explique dans cet article pourquoi la date du pic de la septième vague est si difficile à prévoir.

16h05 : 🇪🇺🇺🇦 We are living in time where the wind of change blows straight. And tomorrow was a historic moment: The EU flag has been brought to the plenary hall of the @ua_parliament to stay. President of the @EU_Commission @vonderleyen attended this important event for #Ukraine.







16h05 : Ce message est à lire en écoutant Wind of change, la balade kitschouille des Scorpions. Le drapeau européen a été hissé au parlement ukrainien, alors que Kiev bénéficie d'une procédure de candidature accélérée pour rejoindre l'Union.




16h05 : Il est 16 heures, c'est le moment de faire point sur l'actualité de ce samedi 2 juillet :

Les forces séparatistes pro-russes ont annoncé qu'elles avaient encerclé la ville de Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, ce que l'armée de Kiev a démenti.

Les coureurs du Tour se rapprochent de l'arrivée de la deuxième étape, à Nyborg. Avec pour terminer, évidemment, l'attraction du Grand Belt, un pont aux mensurations remarquables.

La Française Harmony Tan s'est baladée au troisième tour de Wimbledon, en surclassant la Britannique Katie Boulter (6-1, 6-1). C'est terminé en revanche pour Richard Gasquet, battu trois sets à un par le Néerlandais Van De Zandschulp (5-7, 6-2, 6-7, 1-6).

• Un séisme de magnitude 6 a fait cinq morts et quarantaine de blessés dans une province du sud de l'Iran.

15h33 : Alors que les séparatistes soutenus par l'armée russe ont déclaré qu'ils avaient "totalement" encerclé Lyssytchansk, les forces ukrainiennes démentent.

14h56 : Dans le Donbass, les séparatistes soutenus par l'armée russe ont déclaré qu'ils avaient "totalement" encerclé Lyssytchansk, une localité au cœur d'intenses combats ces derniers jours. C'est aussi la dernière ville de cette région encore contrôlée par l'Ukraine.




(CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)