Le régulateur russe des médias ordonne le blocage de Facebook dans le pays

Les Russes n'auront plus accès au réseau social du groupe Meta, a décidé l'agence de contrôle. Cette décision est prise en réponse aux mesures de restriction visant des comptes de médias russes.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Moscou continue de serrer la vis sur les communications. Le régulateur russe, Roskomnadzor, a ordonné (en russe) le blocage de Facebook dans tout le pays, vendredi 4 mars. Pour expliquer sa décision, l'agence de contrôle des médias fait état "26 cas de discrimination" contre des sources d'information russes depuis le mois d'octobre 2020, en dénonçant notamment la restriction des comptes des agence RIA Novosti, Spoutnik ou RT. 

L'Otan rejette l'idée d'une zone d'exclusion aérienne. Ses membres n'ont pas donné suite à la demande de Kiev, afin d'éviter de se laisser entraîner dans le conflit, a déclaré le secrétaire général de l'Alliance. "Les Alliés ont convenu que nous ne devrions pas avoir d'avions de l'Otan opérant dans l'espace aérien ukrainien ou des troupes de l'Otan au sol, car nous pourrions nous retrouver avec une guerre totale en Europe", a expliqué Jens Stoltenberg au terme d'une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères de l'Alliance à Bruxelles (Belgique).

 "Le monde entier est contre vous". L'ambassadrice ukrainienne auprès de l'ONU a résumé en une phrase la situation géopolitique de la Russie"Le message adressé à Poutine a été clair : vous êtes isolé sur le plan international et le monde entier est contre vous", a lancé Yevheniia Filipenko à l'attention de Vladimir Poutine, après un vote historique au Conseil des droits de l'homme, à Genève (Suisse)

L'Otan condamne les tirs "irresponsables" sur la centrale nucléaire de Zaporijia"L'attaque contre une centrale nucléaire démontre le caractère irresponsable de cette guerre et la nécessité d'y mettre fin". Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a condamné les tirs des forces russes qui ont touché la centrale nucléaire de Zaporijia, la plus grande d'Europe, lors d'une brève intervention au côté du secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken. Dans l'après-midi, une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se tiendra à Bruxelles, également en présence du chef de la diplomatie américaine. 

 Londres demande une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU. Le Royaume-Uni a demandé la tenue d'une réunion d'urgence du conseil de sécurité de l'ONU, dénonçant "une menace à la sécurité et la stabilité" de l'Europe, selon les déclarations de la cheffe de la diplomatie britannique, Liz Truss, aux télévisions britanniques depuis Bruxelles.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

00h00 : Ce direct est maintenant terminé. Voici les principaux titres de l'actualité :

• Vladimir Poutine écarte toute réelle négociation avec l'Ukraine. "La Russie est ouverte au dialogue avec la partie ukrainienne (...) à condition que toutes les exigences russes soient satisfaites", a-t-il lancé. Ces exigences sont jugées inacceptables par l'Ukraine. Suivez notre direct.

• Le régulateur russe des médias ordonne le blocage de Facebook t restreint l'accès à Twitter dans le pays.

• Promesses tenues ou non tenues ? Franceinfo a vérifié 100 mesures phares du programme d'Emmanuel Macron en 2017.

• En Ligue 1, les Lyonnais s'imposent facilement 4 buts à 1 sur la pelouse des Lorientais, avec notamment un doublé de Romain Faivre.

23h51 : Une association tchèque qui en temps normal collecte des souvenirs de l'époque de la Deuxième Guerre mondiale a confectionné près de 2 000 gilets pare-balles pour les Ukrainiens qui combattent l'invasion russe de leur pays. "Post Bellum a cherché à raconter des histoires depuis 21 ans, et ce que nous expérimentons aujourd'hui en Ukraine est une histoire du 21e siècle", explique le coordinateur de l'initiative.

23h45 : Bonsoir @Mathilde. Sean Penn a fui l’Ukraine à pied en abandonnant sa voiture. "Moi-même et deux collègues avons marché sur plusieurs kilomètres jusqu’à la frontière polonaise après avoir abandonné notre voiture sur le bord de la route", a-t-il détaillé lundi sur Twitter. L'acteur et réalisateur était venu en Ukraine pour réaliser un documentaire sur la situation.

23h45 : Bonsoir, petite question : avez-vous des nouvelles de Sean Penn depuis son arrivée en Ukraine ?

23h39 : "Il n'y a plus un bateau qui navigue sur la mer Noire, donc les acheteurs sont obligés de se tourner vers d'autres origines." Michel Portier, directeur d’Agritel, cabinet d’analyse et de conseil spécialisé dans les marchés agricoles et agro-industriels, estime sur franceinfo que, avec la guerre en Ukraine, les prix de l'alimentaire "flambent à cause d'un manque de disponibilité à court terme".

23h35 : L'agence Bloomberg News annonce suspendre l'activité de ses journalistes en Russie après l'adoption de la loi qui pénalise la diffusion d'"informations mensongères sur l'armée" et son invasion de l'Ukraine. "C'est avec un grand regret que nous avons décidé de suspendre temporairement notre travail de collecte de l'information en Russie", a déclaré le rédacteur en chef John Micklethwait.

23h27 : Alors que la capitale ukrainienne, Kiev, vit sous le sombre compte à rebours d’une vaste offensive russe, voici le point sur l’évolution de la situation à l’est et au sud du pays.

23h23 : "L'accueil est essentiel", déclare sur franceinfo Anne Vignot, la maire EELV de Besançon. La ville va accueillir des réfugiés ukrainiens dans sa ville. Des Bisontins vont également venir en aide directement sur le terrain, avec un convoi de 15 camions qui partira demain soir pour la frontière polonaise, avec plus de 200 mètres cube de vêtements, nourriture, matériel médical et produits de première nécessité.

23h16 : "Aujourd'hui, la direction de l'Alliance a donné le feu vert à la poursuite des bombardements sur des villes et villages ukrainiens, en refusant d'instaurer une zone d'exclusion aérienne."

Volodymyr Zelensky regrette la décision "délibérée" de l'Otan de ne pas instaurer de zone d'exclusion aérienne en Ukraine, en pleine invasion russe.

23h12 : Qui pourrait faire dévier Vladimir Poutine de sa ligne ? Qui a, encore aujourd'hui, une prise sur ses choix extrêmes ? Alors que le président russe apparaît de plus en plus isolé sur la scène internationale, France 2 tente de répondre à ces questions.

23h03 : Le Vélodrome de Marseille sera illuminé aux couleurs bleu et jaune du drapeau ukrainien avant chaque match, a appris France Bleu Provence. Le stade de l'Olympique de Marseille arborera les couleurs ukrainiennes une heure avant les rencontres. Et ce jusqu'à la fin de la guerre.




(CHRISTOPHE SIMON / AFP)

22h58 : "Si l'Otan refuse de négocier avec la Russie, il y aura une partition de fait de l'Ukraine", affirme sur franceinfo Thomas Flichy de la Neuville, professeur d'université. "Les Russes ont gagné militairement en Ukraine, en tout cas dans la partie qu'ils convoitaient."

22h49 : La ville de Lviv (Ukraine), située à 80 km seulement de la Pologne, est devenue un carrefour pour des millions de réfugiés. Certains y restent, car ils veulent s’engager comme volontaires dans l’armée, mais toutes les candidatures ne sont pas retenues.

22h45 : Delphine Rouilleault, directrice générale de France terre d'asile, annonce ce soir sur franceinfo que 250 réfugiés ukrainiens sont déjà pris en charge à Paris dans un lieu d'accueil unique, "Urgence Ukraine". Le lieu a ouvert ses portes hier dans le 18e arrondissement et il est géré par l'association. Une vingtaine de salariés et autant de partenaires associatifs permettent pour l'heure de faire fonctionner le site.

22h40 : Bonsoir . Effectivement, il est depuis longtemps difficile d'être journaliste indépendant en Russie et c'est devenu encore plus risqué depuis l'amendement signé par Vladimir Poutine qui prévoit des peines pouvant aller jusqu'à quinze ans de prison en cas de propagation d'informations visant à "discréditer" les forces armées. "J'ai supprimé tous mes posts en ligne, tous mes écrits sur l'Ukraine, maintenant on doit faire très attention à ce qu'on écrit", témoigne par exemple une journaliste russe indépendante interrogée dans ce sujet de France 2.

22h40 : Bonsoir. Pourquoi aucun journaliste russe n'est interviewé ? Tous les médias sont 'bridés' mais les réseaux sociaux aussi sont ils bloqués... ? Merci et bravo pour votre travail.

22h35 : Un groupe de 174 Nigérians ayant fui l'invasion russe en Ukraine st arrivé ce soir dans son pays, portant à 600 le nombre de Nigérians rapatriés. Plus tôt dans la journée, un premier groupe de 415 Nigérians était arrivé à l'aéroport d'Abuja, la capitale. Ce groupe constitué en majorité d'étudiants est arrivé depuis Bucarest, la capitale de la Roumanie, un des pays vers lequel de nombreux étudiants africains ont fui.

22h29 : Les éleveurs de porcs français sonnent l'alerte. Ils se disent au bord de l'asphyxie en raison de la hausse record du prix des céréales, due en partie aux conséquences de la guerre en Ukraine. "Si on ne peut pas augmenter nos tarifs, nous éleveurs, on ne survivra pas à ce qui est en train de se passer", confie un éleveur porcin à franceinfo à franceinfo.

22h25 : Une centaine d'athlètes appellent à l'arrêt de la guerre dans une tribune pour la paix, via l'association "Peace and Sport" présidée par le prince Albert de Monaco. Parmi la centaine de sportifs signataires, on trouve notamment Estanguet, Froome et Drogba.

22h13 : Pour rappel, l'armée russe a donc pris le contrôle de la plus grande centrale nucléaire d'Europe, suscitant l'inquiétude de la communauté internationale. Aucune fuite radioactive n'a été constatée pour l'heure.

22h10 : Les Etats-Unis ont estimé que la frappe attribuée à la Russie contre une centrale nucléaire en Ukraine était un possible "crime de guerre". "Cibler intentionnellement des civils ou des infrastructures civiles, comme des centrales nucléaires, est un crime de guerre, et nous étudions les circonstances de cette opération", a dit un porte-parole de la diplomatie américaine.

21h59 : De nouveaux tirs d'artillerie ont touché aujourd'hui la capitale ukrainienne de Kiev. Les troupes russes progressent lentement et ont pour objectif d'encercler la ville. Certains bataillons sont à moins de 10 km de la capitale. Kiev est sous tension.

21h54 : Le président Volodymyr Zelensky a appelé plus tôt dans la journée les Européens à sortir dans la rue pour montrer leur soutien à l'Ukraine. le message a été bien entendu à Prague (République Tchèque), où une foule impressionnante est sortie sur la place Venceslas.

21h50 : "Nous continuons à nous battre. Nous protégerons notre Etat. Nous libérerons notre terre. Merci à nos héros."

Le président Volodymyr Zelensky s'exprime dans une nouvelle vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

21h41 : Le baril de Brent de la mer du Nord a clôturé à 118,11 dollars, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis août 2008, galvanisé par l'arrêt, de facto, des exportations russes. Le prix du baril de cette variété de pétrole pour livraison en mai, le plus échangé à Londres, a encore gagné 6,92% sur la séance du jour.

21h38 : Un restaurant de Londres met à l'honneur une recette de poulet connue sous le nom de "chicken Kiev" en changeant son nom pour l'ukrainien "Kyiv", et en reversant une partie des profits à la Croix Rouge, en solidarité avec les réfugiés. Ce plat de poulet pané et farci au beurre et aux herbes est apprécié au Royaume-Uni où il était particulièrement populaire dans les années 1970.





(FREDRIK SANDBERG / TT NEWS AGENCY)

21h35 : Par ailleurs, comme on vous le disait un peu plus tôt, e régulateur russe de l'internet, Roskomnadzor, a commencé à "restreindre l'accès" à Twitter après avoir bloqué peu auparavant Facebook, selon les agences de presse russes. Selon Interfax et Ria Novosti, cette décision est basée sur une demande du Parquet russe datant du 24 février, le jour du début de l'invasion russe de l'Ukraine.

21h32 : Le correspondant du journal Le Monde en Russie annonce qu'il va arrêter de s'exprimer sur Twitter. "Cela me semble plus honnête que de peser mes mots s'agissant de ce qui se passe en Ukraine. Ca ne change rien à ma couverture de la Russie dans mon journal", explique-t-il.

21h28 : Une autre bataille est au cœur de la guerre, celle de l’information. En Russie, la liberté de la presse est considérée comme un poison démocratique par le Kremlin. Explications.

21h23 : Bonsoir @ISS comment ça va ?. Il y a actuellement quatre Américains, deux Russes et un Allemand à bord de la Station spatiale internationale, mais pour l'instant rien n'indique que la collaboration de cette équipe est compromise. "Nous opérons pacifiquement dans l’espace à l’heure actuelle", a déclaré en début de semaine une administratrice associée de la Nasa. Les équipes américaines et russes "se parlent toujours", "travaillent toujours ensemble", et "opèrent exactement comme il y a trois semaines", selon la Nasa, qui continue toutefois à "évaluer la situation".

21h23 : Ambiance dans l'ISS? Bonjour FI merci pour votre travail, question du soir à table de notre fils : quelles sont les nationalités actuellement dans l'ISS? A t on des info sur l’ambiance à bord? Ont ils un plein accès à ce qui se passe en Ukraine ?

21h16 : Le régulateur russe "restreint l'accès" à Twitter après avoir bloqué Facebook.

21h14 : L'offensive russe sur la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia a fait plusieurs victimes. Certains Ukrainiens ont décidé de fuir la zone nouvellement conquise. Reportage.

21h12 : Plus de 5 000 touristes russes, bloqués à Cuba en raison de l'interdiction faite aux avions russes de survoler l'espace aérien des pays membres de l'Otan et de l'Union européenne, sont en cours de rapatriement dans leur pays par vols charters, annonce le quotidien officiel Granma. La compagnie russe Norwind effectuera quatre liaisons hebdomadaires entre le site touristique de Varadero et Moscou.

21h06 : La présidente de la chaîne RT France, Xenia Fédorova, estime que l'interdiction de diffusion de ce média russe est un "grand danger pour la liberté expression", dans un entretien diffusé par Sud Radio. La version française de RT n'est plus diffusée à la télévision en France depuis mercredi après-midi, conséquence de l'interdiction du média russe dans l'Union européenne.

20h59 : Emmanuel Macron se dit "extrêmement préoccupé des risques" sur la sécurité nucléaire "qui résultent de l'invasion russe" et "va proposer dans les prochaines heures (...) des mesures concrètes afin d'assurer" la sécurité des cinq sites nucléaires ukrainiens, annonce l'Elysée. "La Russie et l'Ukraine doivent trouver un accord sur" la base de ces propositions.

20h47 : L'union européenne s'est montrée plutôt optimiste quant à l'adhésion à terme de l'Ukraine, mais les 27 Etats membres ne dégagent pour l'instant de consensus ni sur l'échéance, ni sur la méthode d'un processus par essence complexe. "Nous voulons l'Ukraine à l'intérieur [de l'Union européenne] aussi vite que possible", a déclaré le vice-président de la Commission européenne.

20h37 : La police britannique lance un appel à témoins concernant de possibles crimes de guerre commis en Ukraine afin d'assister l'enquête ouverte par la Cour pénale internationale, après le lancement de l'invasion russe. "Si vous être au Royaume-Uni et disposez de preuves directes de crimes de guerre en Ukraine depuis novembre 2013, rapportez les" auprès des agents, annonce sur Twitter la Metropolitan Police.

20h33 : Interdire le survol de l'Ukraine pour empêcher les bombardements de l'armée russe ? C'est ce que Kiev réclame aux Occidentaux depuis des jours, sans succès. L'Otan a formellement rejeté l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine, craignant qu'elle ne provoque une escalade mondiale du conflit. Explications sur les raisons de cette décision.

20h31 : Le président russe Vladimir Poutine a signé la loi introduisant de lourdes peines de prison pour toute personne publiant des "informations mensongères" sur l'armée, en pleine invasion de l'Ukraine par Moscou. Ce texte prévoit également des peines pour les "appels à imposer des sanctions à la Russie".

20h30 : Meta confirme la décision du gouvernement russe de bloquer l'accès à Facebook en Russie. L'entreprise déplore que des "millions de Russes ordinaires seront bientôt privés d'informations fiables", selon les mots du président des Affaires internationales du groupe. L'accès à Facebook en Russie avait déjà été limité la semaine dernière, quand le réseau social a pris des initiatives pour limiter la diffusion d'informations émanant d'organes de presse affiliés au gouvernement russe.

20h24 : "Attaquer une centrale nucléaire, c'est considéré comme crime de guerre", explique à franceinfo Nicolas Golberg, expert énergie chez Colombus Consulting. Il rappelle que "la raison des accidents nucléaires qu'on a connus, Tchernobyl et Fukushima, n'était pas que les réacteurs nucléaires étaient vieux".




(AFP)

20h20 : Les Européens vont cesser les extraditions vers la Russie et la Biélorussie. "Cette coopération suppose [en effet] confiance et respect du droit international", selon le ministre français de la Justice, Eric Dupond-Moretti.

20h16 : Sébastien Champalaume, un développeur de Vannes (Morbihan), a créé cette semaine un site et une application pour proposer aux réfugiés ukrainiens des hébergements partout en France. Le site s'appelle "solidarité accueil réfugiés ukrainiens", et il se transforme en application quand on l'ouvre sur son smartphone, rapporte France Bleu Armorique.

20h06 : Selon le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, "1 900 Ukrainiens sont arrivés en France". Il ajoute que 958 familles toulousaines se sont portées volontaires pour accueillir des Ukrainiens.



(DANIEL LEAL / AFP)

20h02 : "J'aime mon Ukraine de tout mon cœur. Sous sa bannière, j'ai reçu les plus hautes distinctions. (...) Nous gagnerons !"

Sergueï Bubka, légende du saut à la perche, a publié sur Twitter un message à la suite de l'invasion de son pays par l'armée russe.

20h00 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Vladimir Poutine écarte toute réelle négociation avec l'Ukraine. "La Russie est ouverte au dialogue avec la partie ukrainienne (...) à condition que toutes les exigences russes soient satisfaites", a-t-il lancé. Ces exigences sont jugées inacceptables par l'Ukraine. Suivez notre direct.

• Le régulateur russe des médias ordonne le blocage de Facebook dans le pays. Les Russes n'auront plus accès au réseau social du groupe Meta, a décidé l'agence de contrôle.

• Promesses tenues ou non tenues ? Franceinfo a vérifié 100 mesures phares du programme d'Emmanuel Macron en 2017.

La 13e édition des Jeux paralympiques d'hiver débute aujourd'hui à Pékin. Chances françaises, stars à suivre… Le guide complet est à retrouver ici avec franceinfo sport.

19h56 : La Ligue de football professionnel annonce dans un communiqué qu'elle "a décidé de suspendre à partir de ce jour le contrat de diffusion de la Ligue 1 Uber Eats en Russie sur la chaîne Match TV". Un message sera aussi diffusé dans les stades de Ligue 1 et de Ligue 2, "non à la guerre", en soutien à l’Ukraine.