Guerre en Ukraine : le FMI débloque 1,3 milliard de dollars de financement d'urgence pour Kiev

Cette enveloppe doit en partie "jouer un rôle catalyseur pour de futurs soutiens financiers de la part de donateurs et de créanciers de l'Ukraine", a précisé le FMI. 

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, à Washington DC (Etats-Unis), le 6 octobre 2022. 
La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, à Washington DC (Etats-Unis), le 6 octobre 2022.  (OLIVIER DOULIERY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est désormais terminé. 

Le Fonds monétaire international (FMI) va débloquer 1,3 milliard de dollars de financement d'urgence à destination de l'Ukraine via son nouvel instrument d'aide pour faire face aux chocs alimentaires, a annoncé vendredi 7 octobre l'institution dans un communiqué. Cette nouvelle enveloppe vise à "soutenir l'Ukraine face à ses besoins urgents en terme de balance de paiement" mais également "jouer un rôle catalyseur pour de futurs soutiens financiers de la part de donateurs et créanciers de l'Ukraine", a expliqué le FMI. 

 Près de 2 500 km2 de territoire repris aux forces russes par l'armée ukrainienne depuis le début de la contre-offensive. L'armée ukrainienne a repris près de 2 500 km2 de territoire contrôlé par les forces russes lors de sa dernière contre-offensive lancée fin septembre, a affirmé vendredi 7 octobre le président Volodymyr Zelensky. "Rien que cette semaine, nos soldats ont libéré 776 km2 de territoire dans l'Est de notre pays et 29 localités, dont six dans la région de Lougansk. Au total, 2 434 km2 de notre territoire et 96 localités ont déjà été libérés depuis le début de cette opération offensive", s'est-il félicité dans son allocution quotidienne publiée sur les réseaux sociaux. 

 Volodymyr Zelensky demande à l'UE de mettre plus de "pression" sur le secteur énergétique russe. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé à l'Union européenne, vendredi, de "continuer" à mettre "la pression" sur le secteur énergétique russe après l'adoption du huitième paquet de sanctions de l'UE depuis l'invasion de l'Ukraine"Nous devons continuer à avancer dans cette direction (...) sur cette principale source de revenus de l'Etat agresseur", a-t-il ajouté en s'adressant aux dirigeants européens réunis à Prague

Le colauréat ukrainien du Nobel de la paix appelle à juger Poutine devant un tribunal international. La directrice du Centre ukrainien pour les libertés civiles, qui figure parmi les trois lauréats du prix Nobel de la paix, a appelé vendredi à la création d'un tribunal international pour juger le président russe. "Il est nécessaire de créer un tribunal international et de traduire en justice Poutine, [le président biélorusse Alexandre] Loukachenko et d'autres criminels de guerre", a déclaré Alexandra Matviïtchouk sur sa page Facebook. Ce même jour, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a pour la première fois établi un mandat de rapporteur spécial chargé de surveiller la répression des opposants en Russie. 

Les forces prorusses revendiquent la prise de trois villages près de la ville de Bakhmout, dans l'est du paysLes séparatistes prorusses qui combattent aux côtés des forces de Moscou dans quatre régions d'Ukraine annexées illégalement par la Russie ont revendiqué, vendredi, la capture de trois villages près de la ville de Bakhmout, dans l'est du pays. Selon le compte des combattants du bastion séparatiste de Donetsk sur Telegram, ces villages capturés sont ceux d'Otradivka, de Vessela Dolyna et de Zaïtsevé. Ces gains sont les premiers annoncés par les forces de Moscou, en difficulté face à une contre-offensive des troupes ukrainiennes lancée début septembre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

22h41 : "Toute la difficulté à laquelle fait face l'Ukraine désormais, c'est qu'elle a déjà reçu énormément d'armes américaines et européennes, mais il s'en livre beaucoup moins aujourd'hui car tout ce qui était disponible a déjà été donné."

Sur notre antenne, le général Olivier Kempf commente l'annonce de futures livraisons européennes de canons Caesar, puisés dans les commandes danoises. Selon lui, la France a déjà livré "le quart" de son arsenal de Caesar et "ne peut pas aller au-delà".




(MAXPPP)

22h23 : @Marc : Bonsoir. Votre prudence vous honore et il faut effectivement garder une certaine distance. Je me permets seulement de souligner qu'hier, Kiev a revendiqué 400 km2 de gains territoriaux "depuis le début du mois d'octobre", mais seulement dans la région de Kherson. Le bilan d'aujourd'hui porte sur l'ensemble du territoire.

22h23 : Hier il parlait de 500km2 et avnt-hier de 400. Il ne faut jamais prendre pour argent comptant la propagande de guerre, d'où qu'elle vienne.

22h14 : Depuis l'entrée en vigueur d'un accord sur les exportations de céréales d'Ukraine par la mer Noire, cet été, les prix alimentaires mondiaux ont reculé. Problème : le texte porte sur une durée de 120 jours seulement. L'ONU fait savoir, ce soir, qu'elle "travaille dur pour prolonger et étendre" l'accord en question.

22h09 : Pour rappel, Kiev avait déjà revendiqué un gain de 6 000 km2 au terme d'une première contre-offensive initiée début septembre, dans le Sud puis dans la région de Kharkiv, forçant les soldats de Moscou à se retirer vers d'autres positions.

22h05 : Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, affirme que près de 2 500 km2 de territoire contrôlé par les forces russes ont été repris depuis le début de la contre-offensive lancée fin septembre. "Au total, 2 434 km2 de notre territoire et 96 localités ont déjà été libérés", assure-t-il. (A titre de comparaison, cela représente à peu près la superficie de départements comme les Yvelines ou La Réunion.)





(Anatolii Stepanov / AFP)

18h03 : Il est déjà 18 heures, on rembobine l'actualité de l'après-midi :

• L'Union européenne va créer un fonds spécial, doté de 100 millions d'euros, pour soutenir l'Ukraine dans "son effort de guerre", a annoncé Emmanuel Macron à l'issue d'un sommet informel des dirigeants des 27. Suivez notre direct.

Le prix Nobel de la paix a été décerné à l'avocat biélorusse Ales Bialiatski, à l'ONG russe Memorial et au Centre pour les libertés civiles en Ukraine. La France et l'UE ont salué le "courage" des colauréats.

• Les autorités iraniennes affirment que la mort de Mahsa Amini n'a pas été causée par des coups donnés par la police des mœurs lors de sa détention, mais par les séquelles d'une maladie. La famille de la victime et des militants contredisent cette version.


• Les camions-citernes pourront circuler exceptionnellement le dimanche, pour permettre de réapprovisionner les stations en rupture de stock de carburants. Nous répondons à quatre questions sur les réserves stratégiques de pétrole, déjà utilisées dans les Hauts-de-France.

17h40 : Le Centre ukrainien pour les libertés civiles fait partie des trois colauréats du prix Nobel de la paix. Nous vous expliquons la mission de cette organisation, qui enquête notamment pour documenter les viols et meurtres de civils durant la guerre en Ukraine.

17h33 : Interrogé sur un risque d'escalade nucléaire avec la Russie, après l'alerte lancée ce matin par Joe Biden, Emmanuel Macron rappelle la ligne adoptée par la France depuis février. "Il nous faut tous avoir beaucoup de prudence, déclare le chef de l'Etat. Nous sommes là pour aider l'Ukraine à résister. (...) Notre volonté, c'est que l'on arrive à la désescalade la plus rapide possible."

17h20 : 🗣️ "La France a apporté un soutien militaire à l'Ukraine depuis le premier jour" affirme Emmanuel Macron qui, à Prague, a annoncé la création d'un "fonds spécial" dédié à "l'effort de guerre"

17h20 : L'Union européenne va créer un fonds spécial pour soutenir l'Ukraine dans "son effort de guerre", qui sera doté de 100 millions d'euros, annonce Emmanuel Macron. Il "permettra à l'Ukraine d'acheter directement auprès de nos industriels les matériels dont elle a le plus besoin", a-t-il précisé.

17h11 : Emmanuel Macron s'exprime d'ailleurs en ce moment même, à l'issue de ce sommet où les dirigeants de l'UE ont notamment parlé de la guerre en Ukraine et de la crise énergétique. Vous pouvez regarder son intervention dans ce direct vidéo.

15h20 : "Nous documentons les crimes de guerre des militaires russes en Ukraine dans tout le pays. (...) Une autre activité importante est le retour des Ukrainiens kidnappés chez eux."

15h30 : "Nous considérons ce prix comme une reconnaissance respectable de notre activité."

Le Centre ukrainien pour les libertés civiles, l'un des trois colauréats du Nobel de la paix, s'est dit "heureux" de recevoir cette récompense hautement symbolique en pleine invasion russe de l'Ukraine. Il y a encore "un tas de travail à faire pour la victoire", a réagi l'une des responsables de l'ONG, Oleksandra Romantsova. "Notre mission principale est la défense des droits humains", a ajouté la chargée de communication du Centre.

14h20 : Voici un nouveau point sur les titres :

Le prix Nobel de la paix est décerné à l'avocat biélorusse Ales Bialiatski, à l'ONG russe Memorial et au Centre pour les libertés civiles en Ukraine.

• Les camions-citernes pourront circuler exceptionnellement le dimanche, pour permettre de réapprovisionner les stations en rupture de stocks. Selon plusieurs ministres, 15% des stations-service françaises sont concernées par un manque d'un ou de plusieurs carburants.

Emmanuel Macron sera le premier invité de "L'Evénement", la nouvelle émission politique de France 2, les 12 et 26 octobre.


• Le colauréat ukrainien du Nobel de la paix appelle à juger Vladimir Poutine devant un tribunal international, en tant que "criminel de guerre". Suivez la situation dans notre direct.

12h03 : Il est un peu plus de midi, voici un nouveau rappel des principaux titres :

Le prix Nobel de la paix est décerné à l'avocat biélorusse Ales Bialiatski, à l'ONG russe Memorial et au Centre pour les libertés civiles en Ukraine.

• Les camions-citernes pourront circuler exceptionnellement le dimanche. Selon plusieurs ministres, 15% des stations-service sont concernées par un manque d'un ou de plusieurs carburants.

• Le président américain a mis en garde contre un risque d'"apocalypse", pour la première fois depuis la guerre froide. Cette déclaration de Joe Biden fait référence aux menaces de la Russie sur l'éventuel emploi de l'arme nucléaire. Suivez la situation dans notre direct.

Emmanuel Macron sera le premier invité de "L'Evénement", la nouvelle émission politique de France 2, les 12 et 26 octobre.

10h55 : Les villages capturés sont ceux d'Otradivka, de Vessela Dolyna et de Zaïtsevé, d'après Moscou. Il s'agirait des premiers gains de l'armée russe face aux difficultés sur les autres fronts.

10h56 : Les séparatistes prorusses qui combattent aux côtés des forces de Moscou en Ukraine ont revendiqué la capture de trois villages près de la ville de Bakhmout, dans l'est du pays.

10h24 : Sanctions européennes contre la Russie : "L’économie russe se porte mal, le système militaire russe se porte mal", déclare Nathalie Loiseau. Et ceux qui disent le contraire relaient "la propagande ruse", estime l'eurodéputée. https://t.co/vuYaSl0wVn

10h23 : Guerre en Ukraine : "L’hiver arrive, il sera dur pour l’armée ukrainienne, c’est maintenant qu’il faut augmenter les livraisons d’arme", estime Nathalie Loiseau, eurodéputée Renew et présidente de la sous-commission Sécurité et Défense. https://t.co/O2zViZ6wtT

10h23 : Alors que les Européens ont voté un huitième train de sanctions contre la Russie après l'annexion de plusieurs territoires ukrainiens, l'eurodéputée Renew Nathalie Loiseau veut que la France aide rapidement l'armée de Volodymyr Zelensky à passer l'hiver.

10h08 : A mesure que progresse la contre-offensive ukrainienne face à l'armée, les témoignages d'habitants tout juste libérés des forces russes affluent. Certains racontent leurs actes de résistance contre l'armée russe. "Je leur ai volé plus de 200 paires de bottes", dit Dmytro, la cinquantaine.

09h00 : Il est 9 heures, voici les principaux titres :

• Le président américain a mis en garde contre un risque d'"apocalypse", pour la première fois depuis la guerre froide. Cette déclaration de Joe Biden fait référence aux menaces de la Russie sur l'éventuel emploi de l'arme nucléaire.

"C'est la mobilisation générale qui donnera des résultats", a lancé Elisabeth Borne. Le gouvernement a présenté son plan de sobriété énergétique, destiné à passer l'hiver et à accélérer la transition énergétique. Des experts saluent "beaucoup d'avancées" mais s'inquiètent du manque de contraintes concrètes.

• Le gouvernement va annoncer mardi un plan de formation destiné aux fonctionnaires sur la transition écologique, révèle franceinfo : 25 000 agents de l'Etat seront formés dans les 18 prochains mois.

Emmanuel Macron sera le premier invité de "L'Evénement", la nouvelle émission politique de France 2, les 12 et 26 octobre.

09h17 : Kiev garantit "la vie et la sécurité" aux soldats russes qui se rendront, déclare le ministre ukrainien de la Défense Oleksiy Reznikov. "Vous pouvez encore sauver la Russie de la tragédie et l'armée russe, de l'humiliation", déclare-t-il.

08h29 : 🗣️ "Le scénario nucléaire (...) est une option très sérieuse."Patrick Martin-Genier, enseignant à Sciences Po et spécialiste des questions européennes, commente les propos de Joe Biden qui se dit inquiet quant à la menace nucléaire russe.📺 #franceinfo canal 27 https://t.co/SG4omO1ZpE

08h29 : "Le scénario nucléaire (...) est une option très sérieuse", juge sur franceinfo Patrick Martin-Genier, enseignant à Sciences Po et spécialiste des questions européennes.

08h09 : Avec ces menaces, Vladimir Poutine a souhaité interpeller directement Washington, Berlin, Londres ou Paris. "Ces menaces sont dues à la volonté de Vladimir Poutine de s'adresser directement aux Etats-Unis et aux autres gouvernements occidentaux", analyse Jules Sergei Fediunin, docteur en science politique de l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco). Le chef du Kremlin a donc bien été entendu.

06h19 : Comme nous l'avons expliqué dans cet article, ce discours de Vladimir Poutine du 21 septembre a marqué un tournant sur le volet nucléaire. "Le président russe a été plus direct sur cette question", juge Valéry Kossov, directeur du Centre d'études slaves contemporaines à l'université de Grenoble, "les tournures étaient auparavant plus voilées".

06h15 : Quelles sont les menaces proférées par Vladimir Poutine ? Dans un discours télévisé, le 21 septembre, le président russe fait une allusion à la bombe atomique. Il s'était dit prêt à utiliser "tous les moyens" dans son arsenal face à l'Occident. "Ce n'est pas du bluff", avait-il insisté.

06h11 : "Nous n'avons pas été confrontés à la perspective d'une apocalypse depuis Kennedy et la crise des missiles cubains."

Le président américain a fait cette déclaration lors d'une collecte de fonds à New York. Selon lui, Vladimir Poutine "ne plaisante pas" en proférant ces menaces nucléaires. "Il existe, pour la première fois depuis la crise des missiles cubains, une menace directe d'utilisation d'armes nucléaires si les choses continuent de suivre la voie qu'elles empruntent actuellement", a ajouté Joe Biden.

06h19 : Et on commence avec un premier rappel des principaux titres :

"C'est la mobilisation générale qui donnera des résultats", a lancé Elisabeth Borne. Le gouvernement a présenté son plan de sobriété énergétique, destiné à passer l'hiver et à accélérer la transition énergétique. Des experts saluent "beaucoup d'avancées" mais s'inquiètent du manque de contraintes concrètes.

• Le président américain a mis en garde contre un risque d'"apocalypse", pour la première fois depuis la guerre froide. Cette déclaration de Joe Biden fait référence aux menaces de la Russie sur l'éventuel emploi de l'arme nucléaire.

• L'Union européenne impose de nouvelles sanctions à la Russie après les annexions de territoires ukrainiens.

• Une première pour une femme frrançaise. Annie Ernaux a reçu le prix Nobel de littérature. Huit ans après le sacre de Patrick Modiano, elle est devenue la 16e des lauréats français. "Je considère que c'est un très grand honneur qu'on me fait", a-t-elle réagi, à 82 ans.