Cet article date de plus de dix ans.

Les tractations commencent en Italie pour former un gouvernement

Le président de la République italienne doit agir vite, il a 19 rendez-vous au programme aujourd'hui pour former un nouveau gouvernement avant l'ouverture des marchés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Nikola Solic Reuters)

C'est un véritable marathon qui attend le président de la République italienne. A 86 ans, Giorgio Napolitano enchaîne les rendez-vous aujourd'hui pour désigner le successeur de Silvio Berlusconi. Pas moins de 19 rencontres avec les différentes formations politiques pour l'octogénaire. L'idée étant de confirmer rapidement Mario Monti, le sucesseur quasi officiel du Cavaliere, avant l'ouverture des marchés ce lundi et avant une nouvelle émission obligataire qui fait office de test.

Parmi les chefs de formations politiques qui se succèdent chez Giorgio Napolitano, il y a en premier le président du Sénat Renato Schifani puis le président de la chambre des députés Gianfranco Fini.

Passent ensuite les partis, du plus petit avec les représentants du Sud-Tyrol (nord du pays) au plus grand, le Parti démocrate, en passant par la Ligue du Nord, ancienne alliée du président du conseil démissionnaire. Ces rendez-vous décisifs devraient se terminer aux alentours de 18h.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.