Les députés conservateurs polonais votent une baisse de 20% de leur salaire

Pour éteindre une polémique sur des primes versées aux membres du gouvernement, les élus sont mis à contribution.

Le leader du parti conservateur PiS, Jaroslaw Kaczynski, au parlement polonais, le 15 septembre 2017, à Varsovie.
Le leader du parti conservateur PiS, Jaroslaw Kaczynski, au parlement polonais, le 15 septembre 2017, à Varsovie. (MATEUSZ WLODARCZYK / NURPHOTO / AFP)

En Pologne, le Parlement a voté, jeudi 10 mai, une réduction de 20% des salaires des députés. Il ne s'agit pas de réaliser des économies, mais d'éteindre un scandale né des primes généreuses que le gouvernement conservateur s'est lui-même accordé. Le projet de loi, qui concerne les 460 membres de la chambre basse et les 100 sénateurs, a été approuvé par 240 députés de la majorité conservatrice, alors que les députés d'opposition, criant "voleurs", n'ont pas participé au vote.

La mesure avait été annoncée le mois dernier par le chef du parti au pouvoir, Jaroslaw Kaczynski, généralement considéré comme l'auteur de la stratégie de la majorité conservatrice qui gouverne la Pologne depuis l'automne 2015. "Nous avons vu que le public exige l'humilité et donc l'humilité deviendra réalité", avait-il promis après la révélation dans les médias que des ministres de son parti avaient reçu des primes allant de 15 000 à 19 000 euros. Des montants considérables dans un pays où le salaire mensuel moyen évolue autour de mille euros.