Cet article date de plus de deux ans.

"On fera tout ce qu'on pourra" : des milliers de personnes manifestent au Royaume-Uni contre la suspension du Parlement avant le Brexit

Au total, 32 villes ont connu des manifestations ce samedi contre la décision de Boris Johnson de suspendre le Parlement britannique. 

Article rédigé par
Édité par Thomas Pontillon - franceinfo - Marina Daras
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une manifestante dans les rues de Londres, le 31 août 2019.  (NIKLAS HALLE'N / AFP)

Après la décision du Premier ministre Boris Johnson de suspendre le Parlement britannique avant le Brexit, des milliers de personnes ont défilé samedi 31 août dans tout le Royaume-Uni. Au total, 32 villes se sont mobilisées, notamment à Londres où les manifestants se sont retrouvés devant la résidence du Premier ministre. 

>> Brexit : des milliers de manifestants défilent au Royaume-Uni contre la suspension du Parlement britannique. Suivez notre direct 

Les Britanniques sont descendus dans la rue pour protester une fois de plus contre le gouvernement. Mais cette fois-ci, on n’entend plus tellement de disputes pour ou contre le Brexit mais un vrai engouement pour empêcher le gouvernement "de prendre la démocratie en otage", estime Tom. L'homme de 34 ans était devant Downing Street pour manifester contre le choix de Boris Johnson. “Bien que ce soit constitutionnellement légal de suspendre le Parlement, ce n'est pas dans l'esprit de la démocratie, estime le jeune homme. Ce n'est pas moralement correct et je pense que la seule façon de montrer que c'est moralement répréhensible, c'est de montrer qu'il y a beaucoup de gens qui pensent de cette façon", affirme-t-il. 

Des manifestants plus nombreux

Les organisateurs ont évoqué la participation de "centaines de milliers" de personnes. La colère est bien plus visible que lors des précédentes manifestations sur le Brexit. Entre deux huées, les britanniques réclament la démission immédiate de Boris Johnson. Pour Rob et Jenna, sa décision de suspendre le parlement marque un tournant historique très triste dans l’histoire du Royaume-Uni. “C’est une farce absolue que quelqu'un pense qu'il puisse suspendre le Parlement en période de crise nationale", lâche Rob. 

C’est l’un de ces moments de l'histoire où il faut se lever et faire entendre sa voix, et je veux pouvoir dire plus tard que j'étais là et que j'ai vraiment fait quelque chose pour empêcher ça 

Jenna

à franceinfo

Selon Rob, après le vote sur le Brexit, "nous n'avons rien eu d'aussi important depuis la Seconde Guerre mondiale et les députés n'ont pas eu la possibilité de se faire entendre. Les députés sont des élus, personne n'a élu cet homme. On fera tout ce qu'on pourra", promet-il. La semaine qui arrive pourrait s'avérer décisive pour le Royaume-Uni car les députés s’apprêtent à lancer des procédures d’urgence contre le gouvernement. 

Le reportage à Londres de Marina Daras
écouter

 


 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.