Brexit : le Premier ministre britannique, Boris Johnson, annonce la suspension du Parlement jusqu'au 14 octobre

L'opposition dénonce une manœuvre pour empêcher les députés britannniques de s'opposer à un Brexit sans accord.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors du sommet du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantique), le 26 août 2019.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors du sommet du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantique), le 26 août 2019. (RITA FRANCA / NURPHOTO / AFP)

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé mercredi 28 août que le Parlement sera suspendu durant la deuxième semaine de septembre et jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit, le 31 octobre.

"Les députés auront amplement le temps de débattre", a-t-il ajouté dans une déclaration à la télévision Sky News, alors que cette suspension a entraîné la chute de la livre et a été dénoncée par l'opposition comme un moyen d'empêcher les députés de stopper un Brexit sans accord le 31 octobre. 

Dans cette déclaration, Boris Johnson, a expliqué qu'il souhaitait désormais que les débats parlementaires se focalisent sur un "programme national". "Nous avons besoin de nouvelles législations, d'un nouveau programme législatif" qui se penche sur les questions britanniques, a défendu le dirigeant conservateur.