Cet article date de plus de cinq ans.

Jo Cox assassinée : l'onde de choc

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Jo Cox : l'onde de choc
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'Angleterre est en état de sidération après le meurtre, jeudi 17 juin, de la députée pro-européenne Jo Cox, 41 ans.

Les visages sont graves et les yeux remplis de larmes. Près du parlement de Londres (Royaume-Uni), des centaines de Londoniens sont venus rendre hommage toute la journée à Jo Cox. La députée travailliste pro-européenne, âgée de 41 ans et mère de deux enfants a été tué jeudi 16 juin à Birstall dans le nord de l'Angleterre. Elle était l'une des étoiles montantes du parti travailliste, militante des droits de l'homme et de la cause des réfugiés.

La camapgne suspendue

Selon des témoins, son agresseur lui aurait tiré dessus à trois reprises avant de la poignarder. Selon les médias britanniques, il serait proche des milieux d'extrême droite et aurait crié "Britain Firt" ("La Grande-Bretagne d'abord") en accomplissant son geste. Le Premier ministre David Cameron s'est rendu vendredi 17 juin à Birstall pour lancer un appel à la tolérance : "Là où nous voyons de la haine, là où nous voyons des divisions, nous devrions les chasser de notre vie politique, de nos communautés." Face au choc, la campagne du Brexit a été suspendue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Meurtre de Jo Cox

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.