Londres : tempête sur le gouvernement

De nombreux conservateurs britanniques chercheraient à pousser vers la sortie la Première ministre Theresa May après les nombreux couacs des dernières semaines.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En ce jour de commémoration de l'armistice de 1918 et de la victoire des Alliés, Theresa May doit se rendre à l'évidence : des alliés, elle n'en a plus beaucoup. Et pour ne rien arranger, une série noire la poursuit depuis quelques jours. Florilège.

Trois actes

Le premier acte est "l'affaire Fallon" et le scandale des genoux. Accusé d'avoir posé sa main sur les genoux d'une journaliste il y a quinze ans, le ministre de la Défense, un des piliers du gouvernement, démissionne. L'acte 2 est le couac Priti Patel : secrétaire d'État au Développement international, elle a rencontré en cachette une douzaine de représentants israéliens, dont Benjamin Netanyahu, sans en informer Theresa May. Elle a immédiatement été congédiée. L'acte 3 est la dernière bourde de Boris Johnson : en faisant de nouvelles déclarations erronées, le ministre des Affaires étrangères a empiré la situation d'une Britannique emprisonnée en Iran.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, lundi 30 octobre 2017 au 10, Downing Street (Londres).
La Première ministre britannique, Theresa May, lundi 30 octobre 2017 au 10, Downing Street (Londres). (PETER NICHOLLS / REUTERS)