Eurozapping : baisse de l’âge de la retraite en Croatie, les regrets de David Cameron…

De la politique des retraites en Croatie à David Cameron, en passant par la prévention de la trisomie en Allemagne… C’est l’Eurozapping.

Franceinfo

En Croatie, l’âge légal de départ à la retraite sera abaissé de 67 à 65 ans, à rebours des politiques menées en Europe. En effet, un mouvement de contestataires a réuni suffisamment de signatures pour pouvoir organiser un référendum populaire sur le sujet. Déstabilisé, le gouvernement conservateur est revenu sur sa décision. C’est une victoire populaire en Croatie, un pays où les pensions sont parmi les plus basses d’Europe.

Le gouvernement allemand rétropédale

Outre-Rhin, une jeune Allemande trisomique vient de réunir 20 000 signatures contre le remboursement initialement prévu des tests de dépistages, in utero, de la trisomie 21. “Les trisomiques ont le droit de vivre”, estime Nathalie, qui estime que ce test aurait favorisé les avortements. Le gouvernement allemand est revenu sur sa décision et a mis en placer un remboursement du dépistage limité à certains cas bien particuliers.

Les confessions de David Cameron

Enfin, au Royaume-Uni, dans un entretien accordé à la BBC, l’ancien Premier ministre David Cameron a laissé entendre qu’il a paniqué il y a cinq ans, lorsque l’Ecosse était en train de voter pour son indépendance. L’homme politique conservateur a même admis qu’il avait fait appel à la reine sur le sujet, chose qui est pourtant interdite par la Constitution britannique. Par ailleurs, David Cameron a adressé un tacle à l’actuel Premier ministre britannique, Boris Johnson, affirmant qu’il a “décidé de privilégier sa carrière politique, sans se soucier de ce qui était vraiment bon pour le pays”, tout en affirmant souhaiter un “accord” sur le Brexit.

Boris Johnson (à gauche), alors maire de Londres, et David Cameron, alors Premier ministre britannique, le 7 juillet 2015, à Londres (Royaume-Uni).
Boris Johnson (à gauche), alors maire de Londres, et David Cameron, alors Premier ministre britannique, le 7 juillet 2015, à Londres (Royaume-Uni). (JACK TAYLOR / AFP)