Brexit : les points de blocage

Les négociations sur la sortie de la Grande-Bretagne patinent. Le texte doit pourtant être présenté lors du Conseil européen de Salzbourg (Autriche), prévu le 20 septembre prochain. 

FRANCE 2

C'était il y a deux ans : par 51% des voix, les Britanniques avaient décidé de quitter l'Union européenne. Aujourd'hui, le processus est grippé : pour le moment, il n'y a pas d'accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur les termes du divorce. Le principal point de blocage concerne le statut de l'Irlande, et cette question : y aura-t-il à nouveau une frontière ?

L'UE et le Royaume-Uni ont échangé pour 53 milliards d'euros de marchandises l'an dernier 

Après plusieurs décennies d'affrontements et des centaines de morts, un accord de paix est signé en 1998. Il fait disparaitre la frontière qui existait entre l'Irlande du Nord, restée britannique, et la république d'Irlande, européenne. Les Anglais utilisent cet accord pour rejeter l'idée de douane entre les deux parties. L'Union européenne, elle, affirme qu'on ne peut pas être dans et en dehors de l'Europe. Les produits d'Irlande seront donc taxés. Deuxième point : qui décide des droits de douane ? L'an dernier, l'Union européenne et le Royaume-Uni ont échangé pour 53 milliards d'euros de marchandises. Londres souhaite que certains de ces biens restent non taxés. L'Union européenne, elle, estime qu'il ne doit pas y avoir d'exception.

Le JT
Les autres sujets du JT
Christian Lequesne, professeur à Sciences Po, a expliqué, lundi sur franceinfo, que \"cela fait quand même des mois que Theresa May a du mal à contrôler David Davis\", le ministre en charge du Brexit.
Christian Lequesne, professeur à Sciences Po, a expliqué, lundi sur franceinfo, que "cela fait quand même des mois que Theresa May a du mal à contrôler David Davis", le ministre en charge du Brexit. (TOLGA AKMEN / POOL)