Brexit : le Royaume-Uni a donné sa dernière version à l'UE

Présentée mercredi 2 octobre comme l'offre ultime par Boris Johnson pour éviter un Brexit sans accord, sa proposition n'est qu'une alternative pour l’Irlande. Pour l'UE, des problèmes subsistent.

FRANCEINFO

C'est une nouvelle proposition, un dernier ultimatum venant de Londres avant une sortie sans accord : quatre pages qualifiées de "justes et raisonnables" par le Premier ministre britannique Boris Johnson. Proposition phare : aucune frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande pour éviter le retour de possibles tensions à la frontière et en finir avec les négociations avec l'UE.

"Des progrès"

Ses propositions ne convainquent pas totalement l'Union européenne. "Des progrès ont été accomplis, mais il reste encore beaucoup de travail", a commenté Michel Barnier, négociateur en chef de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni. Mercredi soir, Boris Johnson a fait part de sa volonté de suspendre une nouvelle fois le Parlement pour quelques jours dans le cadre du discours de politique générale. Pour ses opposants, c'est une manœuvre politique à moins d'un mois du Brexit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique Boris Johnson le 2 octobre 2019 lors de son discours à Manchester face aux conservateurs.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson le 2 octobre 2019 lors de son discours à Manchester face aux conservateurs. (BEN STANSALL / AFP)