Brexit : le Parlement rejette des élections anticipées, avant d'être suspendu

Arnaud Comte décrypte depuis Londres (Royaume-Uni), mardi 10 septembre, l'épineuse situation politique actuelle.

France 2

Pour la deuxième fois en cinq jours, les députés britanniques ont refusé, lundi 9 septembre, l'organisation d'élections anticipées. Dans la foulée, comme prévu, les travaux du Parlement ont été suspendus comme le souhaitait Boris Johnson, le Premier ministre. "Le Parlement a fermé ses portes pour cinq semaines", confirme Arnaud Compte en duplex depuis Londres (Royaume-Uni).

Forte opposition entre Johnson et les députés

Les députés vont revenir en session le 14 octobre, et le calendrier va devenir serré pour Boris Johnson. "Boris Johnson n'aura plus que quelque jours, jusqu'au 19 octobre, pour présenter à ces mêmes députés un éventuel accord qu'il aurait arraché auprès de Bruxelles", décrypte le journaliste. "Dans le cas contraire, les députés obligeront Boris Johnson à reporter la date du Brexit", précise Arnaud Comte. Mais le chef du gouvernement a assuré préférer "mourir dans un fossé, que de demander un nouveau report".

Le JT
Les autres sujets du JT
Drapeaux devant le Parlement de Westminster, à Londres, au Royaume-Uni.
Drapeaux devant le Parlement de Westminster, à Londres, au Royaume-Uni. (NIKLAS HALLE'N / AFP)