Cet article date de plus de cinq ans.

Brexit : l'ex-maire de Londres Boris Johnson renonce à succéder à David Cameron au poste de Premier ministre

David Cameron avait annoncé qu'il quitterait son poste en septembre et laisserait à son successeur la tâche de gérer la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien maire de Londres et chef de file des partisans du Brexit, Boris Johnson, quitte son domicile à Londres le 28 juin 2016. (ODD ANDERSEN / AFP)

Il jette l'éponge. Boris Johnson a annoncé, jeudi 30 juin, qu'il renonçait à se présenter à la succession de David Cameron, une semaine après le référendum qui a conduit au Brexit avec 52% des suffrages. Le Premier ministre avait annoncé qu'il quitterait son poste en septembre et laisserait à son successeur la tâche de gérer la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.  

Contesté dans son camp, Boris Johnson, le chef de file du "Leave" pendant la campagne référendaire, a déclaré qu'au vu "de la situation au Parlement", il ne pouvait prendre la tête du Parti conservateur. Enumérant les tâches qui attendent le futur chef de gouvernement britannique, l'ancien maire de Londres a ajouté avoir "conclu que cette personne ne [pouvait] pas être [lui]".

Theresa May et Michael Gove sur les rangs

Le bouillonnant Boris Johnson était pourtant le favori des bookmakers pour succéder au Premier ministre au 10 Downing Street. 

Deux des ministres de David Cameron, Theresa May (Intérieur) et Michael Gove (Justice), ont annoncé leur souhait de lui succéder. Un vote au sein du Parti conservateur doit les départager.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.