Le conservateur italien Antonio Tajani est élu président du Parlement européen

Candidat de droite (PPE), cet ancien commissaire européen a été choisi après quatre tours d'un scrutin indécis.

L\'Italien Antonio Tajani (PPE) est le nouveau président du Parlement européen. Il a été élu mardi 17 janvier 2017 à Strasbourg.
L'Italien Antonio Tajani (PPE) est le nouveau président du Parlement européen. Il a été élu mardi 17 janvier 2017 à Strasbourg. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Voici le nouveau président du Parlement européen. L'Italien Antonio Tajani, candidat du Parti populaire européen (PPE), a été élu avec 351 voix contre 282 pour le socialiste italien Gianni Pittella, mardi 17 janvier, après un vote indécis. Six groupes politiques ayant présenté un candidat, il a fallu un quatrième tour de scrutin, où seuls les deux prétendants en tête du troisième pouvaient concourir, pour désigner le vainqueur.

Agé de 63 ans, Antonio Tajani, ancien journaliste et officier de l'armée de l'air, est devenu député européen une première fois en 1994 avant d'être nommé commissaire européen, chargé des transports, puis de l'industrie, entre 2008 à 2014. Proche de Silvio Berlusconi dont il fut porte-parole, il succède pour deux ans et demi au social-démocrate allemand Martin Schulz, qui a annoncé le résultat.

"Je serai le président de vous tous. Je respecterai tous les groupes, vous pourrez compter sur ma totale disponibilité", a assuré Antonio Tajani.

Je voudrais dédier ce résultat, cette victoire aux victimes du tremblement de terre qui a frappé mon pays (...). Je voudrais un message très fort de solidarité de ce Parlement envers toutes les victimes du terrorisme, sans oublier ceux qui souffrent en ce moment, qu'il s'agisse de ceux qui sont sans abri ou qui n'ont pas de travail.Antonio Tajaninouveau président du Parlement européen

Une élection longtemps indécise

Antonio Tajani succède au social-démocrate allemand Martin Schulz. Jusqu'ici, les principales formations à Strasbourg, le plus souvent le Parti populaire européen et le groupe socialiste, convenaient de se relayer au perchoir à mi-mandat. Mais le groupe socialiste a fait voler cette pratique en éclats, en refusant de s'effacer devant le PPE, auquel le poste était promis, et en présentant son président, l'Italien Gianni Pittella.

Lors des trois premiers tours de l'élection, six candidats étaient en lice, mais aucun n'est parvenu à atteindre la majorité absolue nécessaire. Lors du dernier tour de scrutin, il y a eu 713 votes exprimés, dont 80 blancs et nuls.