Italie : ce que l'on sait de la catastrophe ferroviaire près de Bari

L'Italie est sous le choc après la collision frontale sur une voie unique entre deux trains mardi. Une erreur d'aiguillage pourrait expliquer l'accident sur une ligne qui aurait due être doublée depuis des années.

(Les recherches se sont poursuivies toute la nuit dans les deux trains accidentés © REUTERS / Alessandro Garofalo)

Le bilan définitif de l'accident entre deux trains dans le sud de l'Italie est de 23 morts, tous de nationalité italienne, et d'une cinquantaine de blessés dont le prognostic vital n'est pas engagé. Les opérations de secours sont désormais terminées ce mercredi. La collision s'est produite mardi en fin de matinée entre Corato et Andria. L'hypothèse d'une erreur humaine est envisagée.

A LIRE AUSSI ►►►Un lourd bilan après une collision frontale entre deux trains en Italie

 

Les boites noires vont parler

L'accident de train en Italie mardi, dans les Pouilles, serait dû à une erreur d'aiguillage. Pour en savoir plus, les boîtes noires seront analysées, indique mercredi la correspondante de Radio France sur place. Ces enregistreurs contiennent toutes les données du trajet et de la conduite des trains. L'un des deux convois de quatre voitures chacun aurait dû patienter à la gare d'Andria, rapporte Mathilde Imberty. Ils n'auraient pas dû se retrouver sur la même voie.

Le doublement de la ligne était attendu

Selon toute vraisemblance, une erreur d’aiguillage serait à l’origine de l’accident meurtrier. Deux trains qui roulaient en sens opposé se sont retrouvés face à face sur une voie unique. La compagnie ferroviaire concernée n’avance pas plus d’explication pour le moment. Il s’agit d’une société régionale privée qui exploite la ligne depuis 80 ans. La polémique vient surtout du fait que le tronçon sur lequel l’accident s’est produit aurait dû être doublé depuis des années. Le projet de double voie est même financé par l’Union européenne depuis 2012. Selon des medias italiens, le dossier s’est perdu dans les méandres de l’administration. L’appel d’offres venait tout juste d’être relancé. 

Du matériel récent

Les trains qui circulent sur cette ligne sont bien entretenus ont témoigné des habitués de ce trajet entre Corato et Andria. Il n'est pas question de matériels anciens, les deux rames entrées en collision sont récentes. La ligne est rentable et elle est très fréquentée, en particulier par les étudiants de l’Université de Bari. Ceux qui se trouvaient à bord mardi allaient passer leurs tous derniers examens.

L'incompréhension des habitués de la ligne

Sur les lieux de l’accident, l’émotion est à son comble. Une grue soulève les tonnes de ferraille dispersées dans les champs d’oliviers. Sous près de 40 degrés, les secours mènent des recherches effrayantes. 

Le reportage de Mathilde Imberty sur les lieux de la catastrophe ferroviaire mardi dans les Pouilles
--'--
--'--

Des habitants des communes aux alentours viennent prendre des nouvelles d’un proche que l’on savait à bord de l’un des trains. Un habitué des trajets évoque une ligne réputée fiable et moderne. "Ce sont des trains neufs, c'est incompréhensible" dit-il ajoutant que "ça ne peut pas être un problème mécanique". "C’est sûrement une erreur humaine, une erreur d’organisation" ajoute-t-il.