Cet article date de plus de cinq ans.

Gare du Nord à Paris vs Saint-Pancras à Londres, un contraste saisissant

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Gare du Nord à Paris vs Saint-Pancras à Londres, un contraste saisissant
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Entre la gare du Nord à Paris et celle de Saint-Pancras à Londres, les voyageurs constatent de nettes différences.

Les Anglais ne mâchent pas leur mot, lorsqu'ils parlent de la gare du Nord, à Paris. "Quand on leur demande ce qu'ils pensent de leur arrivée en France à la gare du Nord, ils disent, je les cite, qu'ils ont 'l'impression d'arriver presque dans un pays sous-développé'", explique Loic de la Mornais, envoyé spécial de France 2 à Londres. Pour faire face à ces critiques, des travaux vont donc être entrepris dans la gare parisienne.

Les différences

Gare Saint-Pancras de Londres : 45 millions de passagers par an. Gare du Nord à Paris : 200 millions de passagers par an. Les différences commencent dès l'arrivée. Sur le parvis de la gare du Nord, c'est l'embouteillage. Aux voyageurs de slalomer entre les voitures. A Londres, c'est au pied de la gare que les voyageurs sont déposés en file indienne par les taxis, sans bousculade.

Une fois à l'intérieur, Saint-Pancras n'a rien perdu de son charme malgré la modernité. Le terminal londonien a été conçu comme un centre commercial, avec de l'espace pour patienter et une cinquantaine de boutiques flambant neuves. Pour l'accueil, Paris est à la traîne : pas assez d'espace pour trop de passagers, certains attendent donc leur train par terre.

Une mauvaise image dont la première gare d'Europe voudrait se défaire en s'inspirant de sa voisine anglaise. Pour cela, la SNCF se lance dans de grands travaux de rénovation : le parvis deviendra piéton et les quais seront réaménagés. Le coût des travaux est estimé à 179 millions d'euros. Le chantier a commencé en janvier dernier et de ne devrait pas s'achever avant 2023.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.