Flandre, Ecosse, Catalogne... Vont-elles prendre leur indépendance ?

Le débat sur l'avenir de chacune de ces régions revient dans l'actualité. FTVi fait le point sur la probabilité qu'elles prennent leur indépendance.

Des manifestants expriment leur soutien à une indépendance de la Catalogne, le 11 septembre 2010 à Barcelone (Espagne).
Des manifestants expriment leur soutien à une indépendance de la Catalogne, le 11 septembre 2010 à Barcelone (Espagne). (XAVIER BERTRAL / MAXPPP)

EUROPE – Les indépendantismes se retrouvent sous les projecteurs. En quelques jours, les débats sur l'avenir de la Belgique, du Royaume-Uni et de l'Espagne ont connu des avancées, au gré d'élections, de décisions politiques ou de mouvements populaires. FTVi revient sur les cas flamands, écossais et catalans : ces régions veulent-elles vraiment leur indépendance ?

Flandre : assez faible probabilité

L'actu : Le leader des indépendantistes de la Nouvelle alliance flamande (N-VA), Bart De Wever, a remporté dimanche 14 octobre les élections municipales à Anvers. Il a ainsi mis fin à quatre-vingts ans de règne socialiste sur la ville, la plus peuplée de Belgique. Son parti a réussi à s'implanter dans toute la Flandre.

La tendance : "Je ne pense pas que la Belgique va se scinder en deux en 2014." Pour François Beaudonnet, correspondant de France 2 à Bruxelles, le pays survivra aux prochaines législatives. En 2010, le chercheur Vincent Laborderie affirmait que "85% des Flamands ne désirent pas l'indépendance de la Flandre" et que les conditions permettant cette indépendance étaient "loin d'être remplies". En tout cas pour le moment... Car la Belgique, divisée entre Wallons et Flamands, reste sur un équilibre politique fragile, et le N-VA va tout faire pour que le pays "s'évapore".

Ecosse : faible probabilité

L'actu : Le Premier ministre britannique, David Cameron, et le chef du gouvernement autonome écossais, le nationaliste Alex Salmond, ont signé lundi 15 octobre un accord prévoyant la tenue d'un référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. A l'automne 2014, les électeurs auront à répondre à cette question : "souhaitez-vous que la nation reste dans le Royaume-Uni ?"

La tendance : "En Ecosse, le soutien à l'indépendance ne dépasse jamais les 30%", souligne le directeur du Centre d'études et de recherches internationales (Céri), Christian Lequesne, lundi dans Ouest France. Malgré leurs importantes réserves de pétrole et de gaz naturel, les Ecossais voteraient ainsi à 53% contre l'indépendance et à 28% pour, selon un dernier sondage rapporté le 8 octobre par The Herald (en anglais).

Catalogne : probabilité élevée

L'actu : Le Parlement espagnol a bloqué, mardi 10 octobre, comme prévu, l'organisation par la communauté autonome de Catalogne d'un référendum sur son indépendance. Un million et demi de Catalans avaient pourtant manifesté à Barcelone, en septembre, en faveur de l'indépendance.

La tendance : Un sondage commandé par le gouvernement catalan en juillet a pour la première fois montré que plus de la moitié des habitants de la région souhaitaient aller au-delà de l'actuelle autonomie et acquérir l'indépendance.