Emploi : quand la Belgique courtise la main-d'œuvre française

En Europe, les travailleurs français sont très appréciés hors des frontières. Une main-d'œuvre de plus en plus prisée, notamment en Belgique.

France 2

Dans cette entreprise flamande, sur 50 salariés, près de la moitié vient de France. Un choix gagnant pour le patron Gunnar Van Daele, séduit par les méthodes de travail de l'Hexagone. "Un Flamand est un travailleur qui ne parle pas beaucoup. Un Français par contre bosse comme un Flamand, mais aime bien expliquer aussi. Le fait qu'ils soient très communicatifs nous permet d'améliorer des choses auxquelles on n'aurait jamais pensé", avoue le dirigeant.

Des salaires plus attractifs

Chaque jour, plus de 40 000 Français traversent la frontière pour travailler, contre 7 000 Belges qui font le trajet inverse. Le salaire, plus élevé, est avant tout ce qui motive ces salariés. Malgré une imposition plus élevée en Belgique, ces ouvriers sont largement gagnants : +300 € en moyenne par mois. Ce phénomène est notamment accentué par le manque d'activité dans les Hauts-de-France. En 2018, le taux de chômage de la région s'élevait à plus de 11%. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emploi
Emploi (FRANCE 2)