Disparition du vol MS804 : quelle sécurité dans les aéroports ?

La disparition de l'Airbus d'EgyptAir soulève aussi la question de la sécurité des aéroports. En France, depuis les attentats du 13 novembre, les mesures de sécurité avaient été renforcées.

FRANCE 3

Le vol MS804 de la compagnie EgyptAir a disparu des écrans radars jeudi 19 mai aux alentours de 2h30 du matin, alors qu'il reliait Paris au Caire. Avant de faire escale à Paris, l'avion s'était posé également en Érythrée et à Tunis. Depuis les attentats du 13 novembre, en France, la sécurité a été renforcée dans les aéroports. Portiques de sécurité, détecteurs de métaux ou d'explosifs, objets tranchants ou liquides interdits à bord... les mesures sont-elles aussi draconiennes avec les bagages en soute ? Dans les centres de tri des bagages, toutes les valises sont scannées au rayon x. Chaque anomalie est détectée.

Plusieurs fouilles quotidiennes

Qui peut s'approcher d'un avion en escale ? L'équipage et les agents responsables du ménage, les personnels chargés de livrer les repas, les bagagistes, et les techniciens qui vérifient l'état de l'avion. Pour cela, ils doivent porter un badge rouge, délivré par l'aéroport. Et tous sont fouillés plusieurs fois par jour par des gendarmes. Le tarmac de Roissy est surveillé par des centaines de caméras et des militaires, mais selon des experts, le risque zéro n'existe pas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion de la compagnie EgyptAir, à l\'aéroport de Glasgow, le 15 juin 2013.
Un avion de la compagnie EgyptAir, à l'aéroport de Glasgow, le 15 juin 2013. (ANDY BUCHANAN / AFP)