Cet article date de plus de trois ans.

Assassinat de la journaliste maltaise : la piste du crime politique semble se confirmer

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Assassinat de la journaliste maltaise : la piste du crime politique semble se confirmer
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

France 2 a mené son enquête avec 17 autres médias et vous livre ce mercredi 18 avril ses révélations sur l'assasinat de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia.

C'est un assassinat qui a provoqué une onde de choc en Europe. Le 16 octobre 2017, la journaliste Daphne Caruana Galizia est tuée dans un attentat à la voiture piégée. Pourquoi a-t-elle été assassinée ? Pour son fils Matthew, pas de doute. Ceux qui ont tué sa mère avaient intérêt à la faire taire. "Elle a été tuée à cause de ce qu'elle écrivait", assure-t-il.

La vente de passeports

"Ils l'ont tué, c'était le seul moyen", poursuit le fils de la journaliste. Daphne Caruana Galizia enquêtait sur la corruption qui ronge l'île de Malte. Une de ses dernières investigations concernait la vente de passeports. Depuis quatre ans, Malte vend son passeport à de riches étrangers moyennant un million d'euros. La journaliste soupçonnait des proches du Premier ministre, Joseph Muscat, de toucher des pots de vin. Simon Busuttil, membre de l'opposition, accuse les autorités d'avoir voulu étouffer cette affaire de malversation. Aujourd'hui, quatre procédures judiciaires ciblent des proches du Premier ministre. Elles font suite aux nombreuses révélations de Daphne Caruana Galizia.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.