Catalogne : Barcelone maintient son vote sur l’indépendance

En attendant un examen sur le fond, le tribunal constitutionnel espagnol a suspendu mardi le vote symbolique du 9 novembre sur l’indépendance de la Catalogne. Barcelone a décidé de maintenir la date.

(L'organisation refusée du référendum avait provoqué des manifestations à Barcelone fin septembre © MaxPPP)

En Espagne, le bras de fer continue entre le gouvernement et les initiateurs catalans d’une consultation sur l’indépendance de la région. Ils avaient déjà dû changer l’appellation du vote. Au départ, un référendum était prévu. Après sa suspension, la consultation s’était alors muée en un vote symbolique. Il n’a pas davantage convaincu le gouvernement qui s'est adressé une fois encore au tribunal constitutionnel. Il a ordonné mardi la suspension de l’organisation mais Barcelone ne change rien à ses intentions. La date du 9 novembre est maintenue.  

A LIRE AUSSI ►►►La Catalogne renonce au référendum

Une bataille juridique est engagée

Le président catalan, Artur Mas, avait donné des garanties pour apurer le vote de toute référence officielle. Une consultation sans recensement électoral, sans commission ad hoc et juste supervisée par des bénévoles. Il espérait au moins démontrer par la participation et le résultat la volonté des habitants de vouloir se séparer de l’Espagne. Le gouvernement avait lui avancé des arguments constitutionnels pour refuser l’organisation et en tête, celui de l’avenir de la Nation, censé être l’affaire de l’ensemble des Espagnols. 

C'est une bataille juridique qui s'annonce puisque le gouvernement catalan a non seulement décidé de maintenir le vote du 9 novembre, mais, en plus, il compte à son tour saisir la justice. C'est devant le tribunal suprême qu'il veut plaider sa cause, au nom de "la liberté d'expression et d'opinion ".