Brexit : les conséquences pour les viticulteurs en France

François Hollande a dîné hier soir, jeudi 21 juillet, avec Theresa May, nouvelle dirigeante du Royaume-Uni. En attendant, à cause du Brexit, les vignerons s'inquiètent, le vin est le produit français le plus exporté vers le Royaume-Uni.

FRANCE 3

Amoureux du Périgord, comme beaucoup d'Anglais, Humphrey est tombé sous le charme il y a sept ans. À l'âge de 60 ans, il achète une propriété, mais pas question pour lui de passer une retraite à ne rien faire. Cet ancien agriculteur qui élevait des vaches et faisait du cidre dans le Somerset, au sud de l'Angleterre, devient donc vigneron. Les premières années ne sont pas faciles, mais aujourd'hui, avec sa femme Susan, ils savent goûter le vin et améliorer leur production.

Inquiet de la fidélité des touristes anglais

Après sept années de travail, l'exploitation est bien partie. Humphrey conduit sa vigne en agriculture raisonnée et tout le vin est vendu. Aussi, quand il apprend que son pays veut sortir de l'Union européenne, c'est toute son aventure qui est remise en cause. Il s'inquiète de la fidélité des touristes anglais, de bons clients qui ont aujourd'hui le droit de ramener jusqu'à 120 bouteilles sans payer de taxe. Et au-delà, c'est le problème de la retraite qui se posera pour Susan et Humphrey. Aujourd'hui, c'est la France qui verse les pensions, cela pourrait bien changer.

Le JT
Les autres sujets du JT