Claude Bartolone annule une visite parlementaire à Moscou en signe de protestation

Les autorités russes refusent en effet de laisser entrer Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes.

Le président de l\'Assemblée nationale, Claude Bartolone, à Paris, le 8 juin 2015.
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, à Paris, le 8 juin 2015. (CHARLES PLATIAU / AFP)

Si Bruno Le Roux ne peut pas aller en Russie, personne n'ira. Claude Bartolone, le président PS de l'Assemblée nationale, a décidé d'annuler une visite de députés prévue le 18 juin à Moscou. En cause : le refus des autorités russes de laisser entrer Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l'Assemblée.

Dans une lettre adressée au président de la Douma, l'Assemblée russe, et rendue publique lundi 8 juin, Claude Bartolone écrit : "Les autorités de la Fédération de Russie ont confirmé l'interdiction faite au président du groupe socialiste (...) Bruno Le Roux d'entrer sur le territoire russe. Dans ces conditions, je ne vois d'autre option que d'annuler la participation française à la prochaine réunion de la Grande Commission France-Russie."

Ukraine et Le Pen

Bruno Le Roux figure sur une "liste noire" des autorités russes interdisant à 89 personnalités, dont quatre Français, de poser le pied en Russie. Le député avait indiqué à France Inter que figurer sur cette liste ne lui faisait "ni chaud ni froid", mais qu'il y voyait un "acte d'hostilité vis-à-vis de l'Europe, de la France et du Parlement français".

Le socialiste pense s'y trouver "comme président d'un groupe politique (...) qui a toujours soutenu, depuis maintenant plusieurs mois, la position de médiation de la France dans le conflit avec l'Ukraine", a-t-il expliqué à Radio J. L'élu de Seine-Saint-Denis remarque aussi qu'il apparaît sur "cette liste au moment où nous avons déposé à l'Assemblée une commission d'enquête sur les liens financiers entre le Front national en France et la Russie", et alors que Marine Le Pen a été reçue le 26 mai par le président de la Douma.