Autriche : un pays à réconcilier pour le nouveau président

Le nouveau président autrichien Alexander Van der Bellen va tenter de rassembler son pays, coupé en deux.

France 2

Alexander Van der Bellen va endosser maintenant ses habits honorifiques de président de l'Autriche. Pas question pour lui de révoquer le chancelier, comme la Constitution le permet et qu'avait menacé de faire Norbert Hofer, le candidat populiste, s'il avait été élu. Un rôle honorifique plus important que ses prédécesseurs, car il s'agit de réconcilier un pays véritablement coupé en deux.

Gare aux législatives dans deux ans

Ce lundi soir, l'écologiste a tenu à ne pas diaboliser ces 50% d'Autrichiens qui ont voté pour le FPö. Selon l'envoyée spéciale de France 2, Emmanuelle Lagarde qui s'exprime en direct de Vienne, le nouveau président a conscience que les élections législatives ont lieu dans deux ans seulement, et que si rien ne change, l'extrême droite pourrait arriver en tête et accéder au pouvoir en prenant la chancellerie.

Le JT
Les autres sujets du JT