Theresienstadt : musiciens au milieu de l'horreur des camps

Des musiciens s'attachent à retrouver et à jouer les partitions des compositeurs juifs de Theresienstadt, composées dans un camp de concentration.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une musique vibrante, où les sentiments paraissent exacerbés. Cette partition est l'oeuvre de Viktor Ullmann, compositeur juif, gazé à Auschwitz en 1944. Elle a été écrite dans le camp de concentration de Theresienstadt. Ici, dès 1941, de nombreux intellectuels juifs ont été internés : parmi eux, des musiciens, qui décident de continuer à jouer et à composer. Les nazis autorisent les musiciens à jouer et se servent de leur image pour faire de la propagande autour des camps.

Travail de mémoire

La propagande va très loin : en 1944, les nazis réalisent un film présentant Theresien comme un camp modèle avec des ateliers équipés, un match de foot et un concert de musique. Dans la salle, des juifs que l'on avait bien habillés pour l'occasion. À la baguette, un chef tchèque, l'un des seuls survivants. Vingt ans après, il raconte que la plupart des figurants ont été déportés dès le lendemain du tournage. Aujourd'hui, plusieurs musiciens s'attachent à retrouver la musique des compositeurs disparus afin de la jouer, au terme d'un long travail de mémoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
musique
musique (FRANCE 2)