Au Danemark, l'année sabbatique après le baccalauréat est une tradition

Si en France, ce choix reste une exception, la coupure entre le lycée et les études supérieures est une institution au Danemark.

France 2

Au Danemark, l'année sabbatique après le baccalauréat est une institution. "Je trouve que quand on a passé 13 ans à l'école, à un moment on n'en peut plus. C'est bien de faire quelque chose d'autre. Ne pas rester dans son lit mais sortir, voyager", explique un jeune homme. 

Un bon moteur

Pour Mikkel Thrane Lassen, conseiller d'orientation, l'année sabbatique est importante surtout pour les mauvais élèves. "Si vous n'êtes pas bon à l'école, c'est mieux pour vous, car les mauvais résultats sont souvent liés à un manque de maturité. Un manque qui peut être comblé en voyageant à travers le monde", explique le conseiller d'orientation. Chaque année trois quarts de bacheliers danois de la filière générale prennent une année sabbatique. Une expérience qui est peut-être aussi l'une des raisons pour comprendre pourquoi les Danois se déclarent comme les gens les plus heureux au monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Copenhague, capitale du Danemark.
Une photo de Copenhague, capitale du Danemark. (MICHAEL RUNKEL / ROBERT HARDING HERITAGE)