Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Bruxelles : "Une vengeance après l'arrestation d'Abdeslam"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats de Bruxelles : "Une vengeance après l'arrestation d'Abdeslam"
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Sophie Neumayer est en direct de Bruxelles et fait un point sur l'enquête qui a beaucoup évolué mercredi 23 mars.

En direct de Bruxelles, Sophie Neumayer revient sur l'identité du troisième kamikaze. "Najim Laachraoui est vu comme le coordinateur et l'artificier des attentats de novembre, à Paris. C'est donc un homme dangereux qui a été identifié comme l'un des kamikazes de l'aéroport. L'autre kamikaze de l'aéroport était Ibrahim El Bakraoui. Le frère de ce dernier, Khalid, s'est lui fait exploser à la station de métro Maelbeek", indique la journaliste.

Un message retrouvé

L'enquête se poursuit bien sûr, "une perquisition a eu lieu à Schaerbeek, et celle-ci à permis de découvrir une importante quantité de matériel permettant de confectionner des explosifs. Et puis un ordinateur a été retrouvé contenant un message d'Ibrahim El Bakraoui où il explique que ces attentats sont en quelque sorte une vengeance après l'arrestation de Salah Abdeslam", conclut la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de Bruxelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.