Cet article date de plus de huit ans.

Attaques à Copenhague : deux interpellations dans un cybercafé (médias)

Au moins deux personnes en lien possible avec les fusillades de Copenhague auraient été arrêtées dimanche par la police danoise lors d'une vaste opération menée dans un cybercafé près du lieu où a été abattu l'auteur présumé des deux attaques meurtrières de samedi et dimanche dans la nuit, ont rapporté les médias locaux, dont la chaîne de télévision TV2.
Article rédigé par Cécile Mimaut
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Au Danemark, une fusillade a visé un centre culturel de Copenhague où se tenait samedi un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression © SIPA - AP Photo/Polfoto, Janus Engel)

L'enquête sur les attaques terroristes qui ont coûté la vie à deux personnes à Copenhague samedi et la nuit dernière se poursuivait dimanche. La police pense avoir abbatu dimanche matin l'auteur présumé des fusillades mortelles qui ont eu lieu devant un centre culturel où se tenait un débat sur la liberté d'expression, puis à proximité d'une synagogue. Mais peu d'informations ont filtré sur son identité, même si selon les déclarations des enquêteurs l'homme était connu des services de renseignement (PET).

Dimanche matin, une opération de police d'envergure a été menée dans un cybercafé du quartier de Nørrebro, proche du lieu où l'auteur présumé des attaques de la veille a été tué vers 4h ce matin. Deux personnes ont été arrêtées, selon les médias locaux.  "Cela fait partie de notre enquête ", a indiqué un policier à la chaîne de télévision publique DR. Des perquisitions ont également été menées dans des logements de ce même quartier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.