Voitures électriques : une union franco-allemande sur le marché des batteries

La France et l'Allemagne vont créer conjointement un géant des batteries pour voitures électriques. La Commission européenne vient de donner son feu vert.

FRANCE 2

L'Europe aimerait fabriquer ses propres batteries pour voitures électriques. Jeudi 2 mai, la France, l'Allemagne et la Commission européenne ont annoncé ensemble la création d'un géant entièrement dédié au secteur. Dès 2020, une usine-pilote devrait voir le jour dans l'Hexagone avec 200 emplois à la clef. Trois ans plus tard, d'autres chaines de production devraient ouvrir des deux côtés du Rhin. 5 à 6 milliards d'euros seront investis pour ce consortium franco-allemand, avec 1,2 milliard de fonds publics.

Le monopole asiatique

Avec le développement des voitures électriques, maîtriser la fabrication des batteries devient un enjeu stratégique, et l'Europe a du retard. Elles sont majoritairement produites en Asie : 60% par la Chine. PSA ou Saft (propriété de Total) feraient partie des 35 entreprises intéressées par le projet franco-allemand.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture électrique en cours de recharge, à Aix-la-Chapelle, en Allemagne.
Une voiture électrique en cours de recharge, à Aix-la-Chapelle, en Allemagne. (YANN SCHREIBER / AFP)