Mur de Berlin : 58 ans après

Le 13 août 1961, naissait le mur de Berlin surnommé "le mur de la honte". Il fut le symbole d'une Europe scindée en deux durant 28 ans. Retour sur son histoire. 

France 2

Le 13 août 1961, l'Allemagne se réveille séparée en deux par un mur. Les maçons percent l'asphalte et empilent des parpaings à Berlin. Une réponse à l'exode des habitants de l’Allemagne de l’Est sous contrôle russe, ils seraient plus de deux millions à avoir fui. Le 12 août 1961, 4 000 personnes passent à l'ouest, un record. En réponse, 25 000 miliciens et policiers armés se déploient le long des 155 km de frontière qui séparent l'Allemagne de l'Est de l'Allemagne de l'Ouest. Le métro et le S-Bahn, sorte de RER qui passe d'un côté à l'autre, sont interrompus. 

3,69 mètres de haut

Des barbelés coupent la ville en deux, les habitants y assistent abasourdis. Des milliers de gardes sont postés de part et d'autre de la structure pour le surveiller. Dans sa version finale, le mur atteindra les 3,60 mètres de haut. De nombreuses personnes seront tuées en essayant de franchir la frontière entre les deux Allemagne. Le mur de Berlin restera en place pendant 28 ans, jusqu'au 9 novembre 1989. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants de Berlin-Ouest observent des soldats d\'Allemagne de l\'Est démolir le mur de Berlin, le 11 novembre 1989.
Des habitants de Berlin-Ouest observent des soldats d'Allemagne de l'Est démolir le mur de Berlin, le 11 novembre 1989. (GERARD MALIE / AFP)