Hambourg : importants dégâts

Les opposants à la mondialisation s'étaient donné rendez-vous à Hambourg (Allemagne). Plus de 50 000 personnes ont manifesté. Ces activistes ont multiplié les actes de violence. Une centaine de policiers a été blessée.

FRANCE 2

L’ambiance est bon enfant, voire festive dans les rues de Hambourg (Allemagne). Ils sont 20 000 altermondialistes, anticapitalistes bien décidés à exprimer leur opposition aux décisions du G20, mais sans violence. Plus de 15 000 policiers sont déployés pour encadrer ce cortège encore calme. Mais quelques heures plus tard, l'affrontement reprend entre policiers et manifestants. Les forces de l'ordre tentent de disperser la foule à coups de canon à eau. Puis, ils chargent. Riposter pour éviter à tout prix une nouvelle nuit d'affrontements. La nuit dernière, plusieurs milliers de manifestants anticapitalistes et des membres de Black Blocs, vêtus de noir, ont affronté les policiers : jets de pierres, barrages de flammes en pleine rue.

Un chaos que les habitants n'oublieront pas

La foule est dispersée par des canons à eau. Les manifestants prennent pour cible les banques et les supermarchés, qu'ils dévalisent en quelques minutes. Des magasins entièrement pillés, des rues saccagées, jonchées de débris ; 213 policiers ont été blessés depuis le début des violences. Un chaos que les habitants d'Hambourg n'oublieront pas.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policeirs font usage de gaz lacrymogène, le 6 juillet 2017 à Hambourg (Allemagne).
Des policeirs font usage de gaz lacrymogène, le 6 juillet 2017 à Hambourg (Allemagne). (SEBASTIAN WILLNOW / AP / SIPA)