Euro 2021 : l'Allemagne mobilisée pour la cause LGBT+ lors du match contre la Hongrie

Malgré le refus de l'UEFA d'illuminer mercredi le stade de football de Munich aux couleurs arc-en-ciel, tout le pays a manifesté son soutien à la cause LGBT+,  alors qu'une loi jugée discriminante a été votée en Hongrie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des supporters de football se rendent au stade pour le match de l'Euro Allemagne-Hongrie et montrent leur soutien à la communauté LGBT+. (FRANK HOERMANN/SVEN SIMON / SVEN SIMON)

La décision de l'UEFA, organisatrice de l'Euro de football, de ne pas illuminer le stade de Munich aux couleurs arc-en-ciel a provoqué un tollé en Allemagne et en Europe. L'initiative de la municipalité munichoise avait pour but de protester contre un texte de loi hongrois voté la semaine dernière à Budapest et jugé discriminatoire envers les homosexuels. Malgré cette interdiction, mercredi 23 juin, toute l'Allemagne s'est mobilisée alors que le pays affrontait la Hongrie sur le terrain.

L’Allemagne étaient multicolore mercredi. La solidarité avec la communauté LGBT+ était présente partout : des médias, des entreprises, des personnalités ont arboré la bannière arc-en-ciel sur leur logo, leurs profils sur les réseaux sociaux, comme Antoine Griezmann par exemple. La mairie de Munich a pavoisé son bâtiment. Sept grands stades du pays se sont illuminés dans la soirée, tout comme le mât d’une éolienne à proximité immédiate de l'Allianz Arena où avait lieu le match contre la Hongrie.

Tous contre le "rainbow gate"


Avant le match, à l’entrée du stade munichois, les organisateurs locaux de la marche des fiertés ont distribué des masques et 11 000 drapeaux aux six couleurs. Un drapeau qu'un spectateur n'a pas hésité à agiter avant le coup d’envoi sur le terrain en courant devant les joueurs alignés pendant l’hymne de la Hongrie, avant d’être plaqué au sol et évacué. 

Ce "rainbow gate" ne s'est pas limité au monde du football puisque même Angela Merkel a commenté cette affaire devant la chambre des députés. La chancelière allemande a dénoncé une mauvaise loi, incompatible avec son idée de la politique. Toujours selon Angela Merkel, "On ne limite pas les unions entre homosexuels, on ne restreint pas non plus les informations à ce sujet." Des mots qui ont valu à la chancelière les applaudissements au Bundestag ([’assemblée parlementaire de la République fédérale d'Allemagne]. Les représentants se sont dits aussi indignés que le peuple allemand contre cette décision de l’UEFA et contre la politique de Viktor Orban en Hongrie.

De son côté, l'UEFA s'est exprimé notamment sur Twitter pour manifester son soutien à la cause LGBT+. 

Le reportage de Ludovic Piedtenu est à réécouter ici.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Allemagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.