Allemagne : des militants pour le climat tentent d'occuper des mines de charbon

Le mouvement anticharbon Ende Gelände organise des blocages de mines de charbon pour dénoncer le plan climat du gouvernement allemand qu'ils jugent trop peu ambitieux.

Des militants pour le climat tentent d\'occuper la mine de charbon United Schleenhain, au sud de Leipzig, le 30 novembre 2019.
Des militants pour le climat tentent d'occuper la mine de charbon United Schleenhain, au sud de Leipzig, le 30 novembre 2019. (HENDRIK SCHMIDT / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Ils veulent en finir avec le charbon. Plus d'un millier de militants pour le climat ont tenté d'occuper des mines de charbon, samedi 30 novembre, dans le bassin de Lusace, dans l'est de l'Allemagne. Ce nouveau mouvement de "désobéissance civile" suscite une forte défiance sur place.

Le mouvement anticharbon Ende Gelände, qui organise ces blocages, a revendiqué la présence d'environ 3 000 personnes. "Un vrai succès", selon une porte-parole. Les manifestants, maquillés, vêtus de blanc, ont tenté en musique de pénétrer dans la mine de Welzow Süd, protégée par un important dispositif policier. Plusieurs centaines ont également bloqué les rails d'une autre mine située à proximité, à Jänschwalde.

Des objectifs climatiques jugés insuffisants

L'opération est soutenue par d'autres mouvements écologistes, à commencer par Fridays for Future, qui organise sa propre manifestation le même jour devant une centrale électrique de la région, au lendemain de plusieurs manifestations dans toute l'Allemagne. C'est la seconde fois cette année que Ende Gelände tente d'occuper des mines de charbon. En juin, le mouvement avait paralysé pendant plusieurs jours une mine de Garzweiler, près de Cologne.

Cette action permet de médiatiser le combat contre le charbon qui détruit le climat.Un jeune militant pour le climatcité par l'AFP

Les militants dénoncent le contenu du plan climat présenté par Berlin en septembre et en cours d'examen parlementaire. Ce programme, fruit d'un difficile compromis entre conservateurs et sociaux-démocrates, prévoit une sortie du charbon d'ici 2038. Les militants écologistes jugent cette échéance trop lointaine, qui ne permettra pas selon eux à l'Allemagne, déjà assurée de manquer ses objectifs climatiques pour 2020, de respecter ceux de 2030.

Des activistes ont bloqué les rails d\'une mine de charbon située à Jänschwalde, dans le Land du Brandebourg, le 30 novembre 2019.
Des activistes ont bloqué les rails d'une mine de charbon située à Jänschwalde, dans le Land du Brandebourg, le 30 novembre 2019. (PATRICK PLEUL / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

"Ce plan est complètement vide. C'est un scandale et un crime contre les générations futures", s'est indigné Nike Malhaus, un porte-parole du mouvement. "Le gouvernement a abandonné l'objectif de 1,5°C, pas nous."