Allemagne : polémique après le suicide du jihadiste syrien

Le réfugié syrien, soupçonné d'avoir préparé un attentat en Allemagne, s'est suicidé en prison. Immédiatement, une polémique a été déclenchée sur ses conditions de détention.

FRANCE 2

Amaury Guibert, journaliste pour France 2, est à Berlin pour faire le point sur les différentes polémiques qui gravitent autour du suicide du Syrien emprisonné en Allemagne. "Tout d'abord cette question centrale : comment cela a-t-il pu se produire ? Pourquoi Jaber al-Bakr, qui avait, selon son avocat commis d'office, des tendances suicidaires n'était pas surveillé en permanence dans sa cellule ?", s'interroge le journaliste. Les autorités tentent de calmer la polémique et "les autorités judiciaires et pénitentiaires locales se sont défendues et ont expliqué que les psychiatres n'avaient pas noté de risques imminents de suicide", ajoute-t-il .

Une affaire ponctuée de fiascos

"Des explications un peu courtes et le ministre de l'Intérieur fédéral allemand a demandé l'ouverture d'une enquête sur ce fiasco", poursuit Amaury Guibert. Il s'agit d'un fiasco judiciaire qui s'ajoute "à d'autres depuis le début de cette affaire : Jaber al-Bakr avait filé entre les doigts de la police au moment de la perquisition de son appartement et les autorités avaient mis 36 heures avant de diffuser l'avis de recherche en arabe". Le suicide de Jaber al-Bakr va donc compliquer l'enquête en cours sur son projet d'attentat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police stationne devant l\'immeuble de Leipzig (Allemagne) où Jaber Albakr, un syrien soupçonné de projeter un attentat, a été arrêté le 10 octobre 2016.
Une voiture de police stationne devant l'immeuble de Leipzig (Allemagne) où Jaber Albakr, un syrien soupçonné de projeter un attentat, a été arrêté le 10 octobre 2016. (HENDRIK SCHMIDT / DPA / AFP)