Allemagne : le Syrien soupçonné de préparer un attentat s'est suicidé en détention

L'homme avait pourtant été placé sous surveillance permanente, en raison des risques de suicide.

La police sécurise un quartier résidentiel, le 9 octobre 2016, à Chemnitz (est de l\'Allemagne), après lal découverte d\'explosifs dans un appartement.
La police sécurise un quartier résidentiel, le 9 octobre 2016, à Chemnitz (est de l'Allemagne), après lal découverte d'explosifs dans un appartement. (HENDRIK SCHMIDT / DPA / AFP)

L'homme arrêté lundi dans l'est de l'Allemagne alors qu'il était soupçonné de préparer un attentat s'est suicidé dans la cellule où il était détenu, rapporte mercredi 12 octobre le Spiegel Online (en allemand), citant des sources judiciaires. D'après les informations de l'hebdomadaire, le Syrien Jaber Albakr, âgé de 22 ans, a mis fin à ses jours dans la prison où il avait pourtant été placé sous surveillance 24 heures sur 24, en raison du risque élevé de suicide ou de grève de la faim.

La police allemande avait annoncé, lundi, l'arrestation du jeune fugitif, soupçonné de préparer un attentat contre l'aéroport de Berlin, à l'issue d'une chasse à l'homme de grande ampleur, lancée après la découverte d'une importante quantité d'explosifs, deux jours plus tôt, dans le logement qu'il occupait à Chemnitz, une ville située à 260 km au sud de Berlin.

L'homme avait été arrêté grâce à la coopération de trois réfugiés syriens, qui l'avaient reconnu sur un avis de recherche diffusé en arabe. Ils l'avaient alors immobilisé avant de prévenir la police.