À bord d'une voiture sans conducteur

Alors que l’industrie automobile fait le pari de la voiture autonome, une équipe de France 2 s'est rendue en Allemagne pour tester une voiture sans conducteur.

FRANCE 2

C'est sur une autoroute, au sud de l'Allemagne, l'un des premiers pays à avoir autorisé les tests de voiture autonome sur autoroute, qu'une équipe de France 2 a testé la voiture sans chauffeur. Ce prototype est en effet équipé d'un pilote automatique. "Je peux enlever mes mains du volant, je suis en pleine circulation, sur la voie du milieu. Nous roulons à 120 km/h", témoigne le journaliste Amaury Guibert. Et l'expérience s'est avérée plutôt étrange pour le journaliste qui explique que ne pas regarder la route est extrêmement difficile, et même "contre nature". "Le système requiert qu'on ait toujours un oeil sur cette route qui est devant nous, pour réagir dans les dix secondes en cas d'urgence", explique-t-il.

Un système qui ne se passe pas encore du conducteur

Le conducteur doit rester maître du véhicule malgré le pilote automatique et être prêt à le couper si un problème survient. "Je ne peux pas faire une sieste. Je ne peux pas lire un livre ou regarder un film est être totalement plongé dedans. (...) Mais la voiture réagit vraiment toute seule. Par exemple là, elle en train de déboiter sur la file de gauche parce qu'elle a senti un véhicule un peu trop près sur la file du milieu". La voiture qui se pilote toute seule est dotée d'une dizaine de capteurs, un radar longue portée et une caméra 3D. Mais le véhicule devrait encore s'améliorer : "Il devra être capable de réagir face à des situations critiques", explique Bernd Rossler, directeur de projet "pilotage automatique".

Le JT
Les autres sujets du JT